/news/politics
Navigation

Valérie Plante allergique à Ferrandez?

La candidate à la mairie de Montréal, Valérie Plante
Photo TOMA ICZKOVITS La candidate à la mairie de Montréal, Valérie Plante

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La candidate à la mairie de Montréal, Valérie Plante, cache-t-elle, comme le laisse entendre Denis Coderre, Luc Ferrandez?

Depuis le début officiel de la campagne électorale, Valérie Plante et Luc Ferrandez n'ont pas tenu conjointement de conférence de presse.

Les deux politiciens ont toutefois participé à des événements publics, a souligné Projet Montréal.

Cependant, de tels événements publics se font souvent en l'absence de journalistes même si la formation politique insiste pour dire que les médias sont toujours les bienvenus.

Mme Plante qui a participé à deux points de presse aux côtés de François Croteau, maire sortant de Rosemont-La Petite-Patrie (Vision Zéro et sécurisation des intersections) ne s'est toujours pas rendue dans l'arrondissement voisin pour participer à une conférence de presse en compagnie de l'ancien chef du parti, M. Ferrandez.

Danielle Pilette, spécialiste en gestion municipale et professeur à l'école des sciences de la gestion à l'UQAM, croit que Projet Montréal veut «projeter l'image d'une certaine dissociation entre les maires d'arrondissement et Projet Montréal, comme parti central».

«On ne veut pas, par exemple, que les décisions prises sur le Plateau Mont-Royal par l'administration Ferrandez aient des répercussions au niveau de la ville centrale. On tente de circonscrire le pouvoir du maire d'arrondissement. Mme Plante et M. Ferrandez sont du même parti mais le parti central, c'est bien plus que l'arrondissement Plateau Mont-Royal», a souligné la spécialiste.