/sports/hockey
Navigation

L’ancien gardien de but Kay Whitmore puni par la justice

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien gardien de but de la Ligue nationale de hockey (LNH) Kay Whitmore devra payer 384 000 $, le tribunal ayant déterminé qu’il avait obtenu cette somme grâce à un système frauduleux.

En décembre 2005, celui qui a notamment porté les couleurs des Canucks de Vancouver et des Whalers de Hartford avait investi 600 000 $ dans un stratagème à la Ponzi mené par la notaire Rashida Samji. Selon le quotidien Vancouver Sun, l’homme de 50 ans a recueilli un peu moins de 400 000 $ en plus de six ans, aux dépens de gens floués par la dame en question.

Whitmore, qui a travaillé comme directeur senior des opérations hockey de la LNH après sa carrière sur la patinoire, a dit à la Cour suprême de Colombie-Britannique qu’il croyait investir dans une entreprise d’alcool pour un terme de six mois. Après ce délai, il avait le choix de renouveler son prêt pour une période identique.

Le juge Gordon Weatherill a déterminé que l’ex-gardien ne savait pas qu’il était impliqué dans une fraude. Deux cent vingt personnes ont été victimes de cette fraude entre 2002 et 2012, toujours selon le journal. Après une déclaration de faillite de Samji, le total des pertes encourues était estimé à 41 millions de dollars.