/finance/business
Navigation

Les six emplois recherchés en 2040

Coup d'oeil sur cet article

Le magazine américain Time a dressé la liste des six métiers qui seront les plus recherchés... en 2040.

Les bébés d’aujourd’hui auront des emplois qui n’existent pas encore. Côtoyer les robots au travail donnera naissance à de nouveaux métiers.

Près de la moitié des emplois actuels sont appelés à disparaître aux États-Unis, selon une étude de l’Université Oxford citée par le Time. Pire encore, plus de 85 % des emplois qui verront le jour d’ici 2030 n’existent pas encore.

Voici ce à quoi pourraient ressembler ces nouveaux métiers...

1- Gestionnaire de magasin virtuel

Même si les consommateurs magasineront en ligne, ils voudront garder un contact avec le détaillant. « Le gestionnaire de magasin virtuel » assurera le lien entre l’univers réel et virtuel de la consommation.

2- Thérapeute en intelligence artificielle

Les interactions entre humains et robots risquent de créer parfois des situations difficiles... ou parfois des conflits. « Le thérapeute en intelligence artificielle » devra veiller à ce que la relation entre le travailleur humain et le robot soit saine.

3- Entraîneur de robot

L’apprentissage profond deviendra plus répandu et plus accessible. De plus en plus de programmeurs seront capables de gérer les compétences des robots. Ça sera le métier de « l’entraîneur de robot ».

4- Contrôleur de drone

La livraison de colis par drone sera si répandue qu’il faudra gérer leur circulation dans le ciel. Les Amazon de ce monde seront très réglementés. « Le contrôleur de drone » assurera la sécurité des déplacements de ces engins.

5- Designer de réalité augmentée

De nombreuses entreprises misent déjà sur la réalité augmentée pour bonifier l’expérience client. « Le designer de réalité augmentée » concevra ce marketing nouveau genre.

6- Agent de microgig

Beaucoup de travailleurs autonomes auront besoin d’aide pour commercialiser leur projet. « L’agent de microgig » pourra accompagner les pigistes pour qu’ils dénichent l’expertise et le financement nécessaire.