/opinion/columnists
Navigation

Denis Coderre aime evenko

Le maire de Montréal Denis Coderre lors du Grand Prix de la formule E en juillet dernier.
Photo d’archives Le maire de Montréal Denis Coderre lors du Grand Prix de la formule E en juillet dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Décidément, le maire de Montréal a le CH tatoué sur le cœur. Non, je ne parle pas du Canadien, mais de son propriétaire, le Groupe CH.

MAIN BASSE SUR LA CULTURE

L’une des plus importantes entreprises de divertissement au Québec, le groupe CH (qui est dirigé par Geoff Molson) en mène large à Montréal.

Très large.

Comme l’a écrit le journal Les Affaires au lendemain de la vente de l’Équipe Spectra au Groupe CH en décembre 2013, en ce qui a trait aux grands événements culturels produits à Montréal, on est rendu en situation de quasi-monopole.

Le Groupe CH, c’est le Canadien, le Centre Bell, le Festival Osheaga, le Festival Heavy Montreal, le Festival Îlesoniq, le Festival YulEat, l’Équipe Spectra (c’est-à-dire le Festival de Jazz, le Festival Montréal en Lumière et Les FrancoFolies), le Théâtre Corona, L’Astral, le MTelus (l’ancien Métropolis) et la Place Bell à Laval, sans oublier le promoteur evenko qui présente la plupart des grands spectacles et qui gère un réseau de 116 salles à Montréal seulement !

On peut dire que la plupart des événements culturels produits et présentés à Montréal ont un lien quelconque avec le Groupe CH et evenko.

Comme diraient les Anglos : « It’s evenko’s world, we just live in it... »

UN CHUM C’T’UN CHUM

Vendredi, La Presse dévoilait que l’administration Coderre a modifié le plan de modernisation de l’île Sainte-Hélène, qui avait pourtant été approuvé par la Ville et par le gouvernement du Québec.

La Ville investira près de 30 millions de dollars dans le réaménagement de l’amphithéâtre naturel de l’île. On ajoutera 20 000 places et installera un équipement son et lumière à la fine pointe de la technologie.

Et qui profitera de cette manne miraculeuse sans avoir à débourser un sou ?

Le Groupe CH, qui présente de nombreux événements culturels dans ce lieu mythique...

Selon plusieurs individus rencontrés par La Presse, Jacques Aubé, le vice-président exécutif d’evenko, et le maire Coderre sont très proches.

« Un promoteur qui parle au maire comme ça, c’est assez troublant, de dire une source. Il y a une trop grande proximité entre un promoteur privé à but lucratif et les élus qui doivent prendre des décisions avec des fonds publics... »

FORMULE E COMME ÉCHEC

Et il y a aussi l’explosif dossier du championnat de la formule E, qui a bloqué une partie du centre-ville en juillet dernier.

C’est l’organisme sans but lucratif Montréal c’est électrique qui était chargé d’organiser cet événement subventionné à coups de millions par la Ville. Et à quel promoteur cet OSBL a donné le contrat ?

Eh oui, à evenko !

On ne sait toujours pas combien de billets ont été vendus pour cet événement qui a été décrié par plusieurs.

Denis Coderre dit que c’est le Groupe CH qui possède ces chiffres et que lui ne les connaît pas et qu’il n’y a pas accès.

Vraiment ?

Son grand chum Geoff Molson ne lui a jamais dit combien de billets ont été vendus ?

Si c’est vrai, alors le maire a fait un super mauvais deal...

En passant, Montréal c’est électrique rendra public le nombre de billets vendus, mais seulement après les élections du 5 novembre.

Tiens, donc...

Que c’est d’adon.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.