/entertainment/comedy
Navigation

Un numéro de Guy Nantel fait réagir des humoristes

Les blagues concernent le consentement sexuel

Un numéro de Guy Nantel  fait réagir des humoristes
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Coup d'oeil sur cet article

Une blague qui passe ou qui ne passe pas ? Plusieurs humoristes se sont positionnés, jeudi, sur les réseaux sociaux concernant un passage, dans le nouveau spectacle de Guy Nantel, sur la militante féministe Alice Paquet.

Lors de sa première médiatique qui avait lieu à Québec, mardi, Guy Nantel a fait un numéro sur le consentement sexuel et la culture du viol, qu’il amorçait en disant que tous les violeurs devraient aller en prison, après quoi il s’est questionné sur les limites du consentement.

Puis, il a glissé vers les ambiguïtés dans la cause d’Alice Paquet, après quoi il a soulevé le fait qu’elle était une ex-prostituée. « On n’est pas en train de dire que c’est correct de violer une prostituée, mais quand on parle de consentement sexuel, le bout où ça pourrait être l’emploi de la fille de coucher avec le monsieur a quand même rapport dans l’histoire », a-t-il dit, entre autres.

Alice Paquet a réagi le lendemain. « Dans son spectacle, Nantel réfère à moi comme “la fille qui aurait couché avec le ministre libéral, le Grec”. D’entrée de jeu : je n’ai pas couché avec Gerry Sklavounos. Il m’a agressée sexuellement », dit-elle, avant de dénoncer sa « misogynie éhontée ».

Il n’a pas fallu beaucoup de temps avant que l’humoriste de 49 ans lui réplique, également via Facebook. « Il est clair que Madame Paquet n’a jamais vu le spectacle et qu’elle s’est fait rapporter quelques phrases qui ne tiennent compte d’aucun ordre structurel du texte et qu’elle omet par la même occasion de mentionner toutes les phrases dans lesquelles je dénonce les agresseurs sexuels et que je leur souhaite de croupir en prison », a-t-il écrit.

Réactions

Guillaume Wagner a affirmé ne pas comprendre le côté deuxième degré des blagues de Nantel à l’endroit d’Alice Paquet.

« Donc, ce qu’il fait ici, jusqu’à preuve du contraire, c’est de défendre sa position véritable (la culture du viol c’est n’importe quoi) en la camouflant derrière un personnage exagéré qui beurre épais. Une manière de ne pas avoir le courage de ses positions », a écrit Wagner.

Sur Twitter, Louis T a affirmé que « les gags de son spectacle semblent aller totalement dans le sens contraire de ce que moi je prône. C’est confrontant pour moi ».

Mike Ward s’est rangé derrière Guy Nantel. « Si je me fie aux commentaires que je lis, les seuls qui ont le droit de dire ce qu’ils pensent sont ceux qui pensent exactement comme nous. C’est bon à savoir. J’vais faire le message à Nantel... »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.