/news/currentevents
Navigation

Trafic de cocaïne: une Québécoise condamnée à 7 ans de prison en Australie

Son amie et elle ont transporté 35 kg de cocaïne à bord d’un bateau de croisière

Mélanie Roberge
Photo tirée de Facebook Isabelle Lagacé (à droite) avait plaidé coupable à l’accusation d’importation d’une quantité commerciale de cocaïne. Le procès de Mélina Roberge (à gauche) devrait débuter au mois de février prochain.

Coup d'oeil sur cet article

Une Québécoise, dont l’arrestation spectaculaire à bord d’un bateau de croisière avait fait les manchettes l’été dernier, a été condamnée jeudi à sept ans et demi de prison pour avoir tenté d’importer une trentaine de kilos de cocaïne en Australie.

Isabelle Lagacé, 29 ans, avait plaidé coupable à l’accusation d’importation d’une quantité commerciale de cocaïne.

Les 14 mois de prison qu’elle a déjà effectués dans l’attente de son procès seront déduits de sa peine qui prendra donc fin en février 2024.

Cependant, la jeune femme pourrait bénéficier d’une libération conditionnelle dès février 2021.

Lagacé avait été arrêtée à Sidney, en août 2016, en compagnie de son amie Mélina Roberge, 23 ans, et d’un sexagénaire nommé André Jorge Tamine.

Croisière

Mélina Roberge
Photo Facebook
Mélina Roberge

Tous trois avaient été interceptés à bord du navire Sea Princess, au terme d’une croisière de rêve d’une soixantaine de jours qui les avait menés notamment en Amérique du Sud.

Des chiens pisteurs avaient découvert environ 35 kg de cocaïne à l’intérieur d’une valise, dans la cabine que partageaient les deux jeunes femmes, ainsi que 60 kg de cette même drogue dans les bagages d’André Jorge Tamine.

Le total de 95 kilos représentait la plus grosse saisie de drogue introduite en Australie par des passagers d’un bateau ou d’un avion, selon les autorités locales.

Cette affaire rocambolesque avait fait le tour des médias internationaux, ces derniers publiant les photos que les deux femmes avaient mises en ligne sur les réseaux sociaux lors de leur croisière. Sur ces clichés, Lagacé et Roberge se mettaient en scène dans des paysages paradisiaques.

Une « mule »

En décembre dernier, Isabelle Lagacé décidait de plaider coupable.

Elle expliquait avoir accepté de jouer la « mule » pour un groupe de criminels auquel elle avait emprunté une somme de 20 000 $ qu’elle s’était avérée incapable de rembourser.

De son côté, Mélina Roberge plaidait l’ignorance, affirmant ne rien savoir de la valise retrouvée dans la cabine qu’elle partageait avec Lagacé ni de son contenu. André Tamine clamait lui aussi son innocence.

Le procès de Roberge et Tamine devrait débuter au mois de février.

 

Un scénario digne d’Hollywood

9 juillet 2016

Le navire de croisière Sea Princess quitte l’Angleterre pour 66 nuits. À son bord se trouvent trois Québécois : Isabelle Lagacé, 29 ans, Mélina Roberge, 23 ans et André Jorge Tamine, 64 ans.

28 août 2016

Le Sea Princess accoste dans la baie de Sidney, en Australie. Quelques instants plus tard, Lagacé, Roberge et Tamine sont arrêtés par la police locale qui les accuse d’avoir voulu importer 95 kilos de cocaïne dans le pays. Des chiens pisteurs ont permis de découvrir environ 35 kg de drogue dans la cabine que partageaient les deux jeunes femmes, alors que les 60 kg restants proviendraient des bagages d’André Jorge Tamine.

Septembre 2016

Les clichés pris par les deux jeunes filles lors de leur croisière de rêve, les montrant sirotant un cocktail ou chevauchant un quad, ainsi que leur histoire digne d’un scénario hollywoodien, font le tour du monde.

Août 2017

Le procès de Mélina Roberge et André Jorge Tamine est reporté au mois de février prochain.