/news/politics
Navigation

Lutte à deux inusitée à Gaspé

Jean Lapointe, candidat
Photo courtoisie Jean Lapointe, candidat

Coup d'oeil sur cet article

GASPÉ | Les citoyens de Gaspé iront aux urnes dimanche pour se choisir un maire, parce que le candidat Jean Lapointe ne voulait pas que le maire sortant, Daniel Côté, soit élu par acclamation.

Sans publicité

Connu pour son combat pour l’implantation des soins d’hémodialyse à Gaspé, Jean Lapointe a fait campagne sans affiches, sans publicité et sans faire de porte-à-porte.

Il a adopté un ton populiste. Réduire les dépenses, couper le salaire des élus, réformer la fonction publique et consulter la population sur les enjeux municipaux.

« La population, c’est elle qui mène la Ville. On est là pour rendre les services, a dit M. Lapointe. La Ville n’a pas besoin d’un nouvel aréna à deux glaces. Ça n’a aucun sens. Qu’on répare le système de réfrigération de l’aréna actuel. »

Daniel Côté, maire sortant
Photo courtoisie
Daniel Côté, maire sortant

À contresens

Élu en 2013, le maire sortant a une tout autre vision pour les 11 999 électeurs de Gaspé.

« Le développement socio-économique et l’attractivité de la main-d’œuvre sont ce qui anime mes actions depuis le boom économique avec la croissance de LM Wind Power », dit Daniel Côté.

Il mise sur l’amélioration de la qualité de vie des citoyens, en attirant des promoteurs pour la construction de nouveaux logements ou en améliorant les infrastructures.

Il entend aussi poursuivre ses efforts pour donner une voix forte à Gaspé sur la scène provinciale.