/sports/baseball
Navigation

«Ça ne change rien pour le Projet Baseball Montréal» -Warren Cromartie

Cromartie affirme que la défaite de Coderre ne change rien

« Lorsque j’ai lancé le Projet Baseball Montréal, M. Coderre n’était pas encore en poste », a rappelé lundi Warren Cromartie.
Photo d'archives Pierre-Paul Poulin « Lorsque j’ai lancé le Projet Baseball Montréal, M. Coderre n’était pas encore en poste », a rappelé lundi Warren Cromartie.

Coup d'oeil sur cet article

Parole de Warren Cromartie, le fait que Denis Coderre ne soit plus le maire de Montréal ne freinera pas les ardeurs des gens impliqués dans le Projet Baseball Montréal.

« Lorsque j’ai lancé ce projet de ramener une équipe de baseball majeur à Montréal il y a plus de cinq ans, M. Coderre n’était pas en poste. Il n’est pas parvenu à se faire élire une seconde fois et j’ai hâte de rencontrer la mairesse Valérie Plante pour parler de baseball avec elle et pour la féliciter en personne », a raconté Cromartie, que Le Journal de Montréal a joint au téléphone au Japon, où il brasse des affaires, lui qui a disputé plusieurs saisons avec les Giants de Tokyo-Yomiuri après avoir amorcé sa carrière avec les Expos.

Fondateur du Projet Baseball Montréal en 2012, Cromartie tient à rassurer les amateurs de baseball du Québec.

« Notre mission se poursuit normalement, peu importe les changements auxquels on assiste sur la scène politique, a-t-il assuré. Rien ne change pour nous. On a mis beaucoup d’efforts depuis cinq ans à former un solide groupe de gens intéressés à investir dans l’aventure.

« On poursuit notre travail à l’interne dans le but de ramener, un jour, une équipe de baseball à Montréal, a-t-il ajouté. J’y crois toujours au retour des Expos. Les dirigeants des Ligues majeures savent que nous sommes sérieux. Ils nous connaissent bien maintenant et j’espère de tout cœur que les Montréalais continueront de leur livrer un message fort en remplissant les gradins du Stade olympique en mars prochain pour les deux matchs préparatoires entre les Blue Jays et les Cardinals. C’est important. »

Cromartie était au courant de cette histoire d’évitement fiscal dans laquelle le nom de Stephen Bronfman est mentionné et qui a été rapportée par Radio-Canada et le Toronto Star. Ce dernier a nié catégoriquement avoir utilisé ou financé une fiducie dans des paradis fiscaux.

« Stephen Bronfman et son groupe ont mon entière confiance », a simplement déclaré Cromartie sur le sujet.

Attirer des investisseurs japonais

Cromartie n’a pas caché qu’il discute régulièrement du retour du baseball à Montréal lors de ses nombreux séjours au Japon.

« Les gens se souviennent très bien de moi à Tokyo et j’aimerais attirer des investisseurs japonais dans un rôle d’actionnaires minoritaires dans le Projet Baseball Montréal, a-t-il confié. J’aimerais que des liens étroits se tissent entre les deux villes, surtout qu’il y aura enfin des vols directs Montréal-Tokyo l’an prochain sur les ailes d’Air Canada.

« J’aimerais voir une communauté japonaise se développer à Montréal, comme ce fut le cas avec le quartier chinois au centre-ville. Idéalement, cette communauté d’affaires se retrouverait non loin du nouveau stade de baseball. Montréal a toujours été friande de diversité », a conclu Cromartie, qui est impliqué dans des activités du baseball majeur au Japon et qui se fait un honneur de porter la casquette des Expos lors des cliniques de baseball qu’il offre aux jeunes joueurs du pays du Soleil-Levant.