/news/politics
Navigation

Le député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, démissionne

Denis Lemieux a été élu il y a peine deux ans.
Photo d'archives Denis Lemieux a été élu il y a peine deux ans.

Coup d'oeil sur cet article

Le député de Chicoutimi-Le Fjord a annoncé lundi matin qu’il quittait ses fonctions pour des raisons d’ordre familial.

Par voie de communiqué, le libéral a remercié les électeurs et les membres de son équipe qui ont permis sa victoire en 2015.

«Je suis conscient que je quitte une équipe parlementaire extraordinaire. J’aurai toujours en mémoire les moments privilégiés vécus avec notre premier ministre et tous mes collègues de la Chambre des communes», a-t-il déclaré.

Denis Lemieux a été élu pour la première fois en 2015 en battant le député sortant Dany Morin du NDP.

Le premier ministre Justin Trudeau sera donc forcé de tenir une élection partielle dans cette circonscription. Dimanche, il en avait annoncé quatre pour le 11 décembre. Une aura lieu dans la circonscription de Bonivasta-Burin-Trinity, à Terre-Neuve-et-Labrador, pour remplacer la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement Judy Foote qui avait annoncé son départ l’été dernier.

Les électeurs de Battlefords–Lloydminster, en Saskatchewan; de Scarborough–Agincourt en Ontario et de South Surrey–White Rock, en Colombie-Britannique, se rendront aussi aux urnes le 11 décembre.

Dans Scarborough–Agincourt, le scrutin permettra de trouver un successeur à Arnold Chan qui a succombé à un cancer en septembre.

Les deux autres élections partielles ont pour but de combler les départs de la députée conservatrice Dianne Watts, qui est candidate dans la course à la chefferie du parti libéral de la Colombie-Britannique, et du député conservateur Gerry Ritz, qui a annoncé sa démission en août.

Plus de détails à venir...