/entertainment
Navigation

[AUDIO] Paul Arcand demande à Guy Nantel si la controverse qui l’entoure est un «stunt»

Guy Nantel lors de sa première à Québec la semaine dernière à la salle Albert-Rousseau.
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Guy Nantel lors de sa première à Québec la semaine dernière à la salle Albert-Rousseau.

Coup d'oeil sur cet article

En entrevue à l’émission Puisqu’il faut se lever, au 98,5 FM, l’humoriste Guy Nantel s’est fait demander par Paul Arcand si la controverse qui l’entoure était un «stunt» pour vendre des billets.

«Écoute, on s’arrange avec un tueur ou quoi? Comment ça fonctionne le stunt? Ben non, mais c’est quoi cette question-là Paul? Comment je pourrais préparer un stunt avec Alice Paquet et un gars qui a des guns chez eux et qui se fait arrêter et qui accepte de se faire emprisonner?» a répondu l’humoriste, surpris par la question.

«Moi, je pose la question parce que depuis ce (mardi) matin, et vous allez me dire que c’est ça les médias sociaux, il y a des gens qui se demandent si c’est bien vrai, et ça tombe bien, c’est la première ce soir du spectacle», a rétorqué Paul Arcand.

Guy Nantel a par la suite répondu qu’il trouvait la question de l’animateur «complètement absurde», puisqu’un homme de Québec est présentement en cour pour des menaces de mort qu’il aurait proférées à l’humoriste.

Depuis la sortie publique d’Alice Paquet, qui reproche à M. Nantel d’encourager la culture du viol dans un segment de son spectacle, l’humoriste a dit recevoir des tonnes de menaces sur les réseaux sociaux.

«Tu reçois de plus en plus de menaces qui sont sans équivoque. “On va aller saboter ta première à Montréal, on va empêcher les spectateurs de rentrer, on va te faire une job à la Gilbert Rozon, regarde bien le scandale sexuel qui va sortir sur toi et là, de fil en aiguille, c’est monté jusqu’aux menaces de mort. On va te mettre une balle dans la tête”.»

Guy Nantel a également affirmé au 98,5 FM qu’un groupe d’avocats analyse chacun des messages qu’il reçoit vu la «quantité importante de menaces» qui lui ont été adressées dans les derniers jours.

L’humoriste a également précisé qu’il n’allait pas modifier le numéro tant controversé parce que ça serait comme «donner victoire à ces gens-là» et donc, «qu’il n’était pas question de reculer».

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.