/finance/business
Navigation

La fin définitive de La Presse papier force la fermeture d’une imprimerie

GEN
Photo Martin Alarie L’imprimerie Métropolitain de Transcontinental à Montréal imprimait le quotidien La Presse depuis 2003. Le contrat de 15 ans était à l’origine de 60 millions $ par année.

Coup d'oeil sur cet article

La fin définitive de La Presse en format papier force Transcontinental à fermer une imprimerie à Montréal. Une soixantaine de postes seront abolis à la fin janvier.

Transcontinental soutient que sa décision s’inscrit dans le contexte « de la décroissance du marché des journaux et, plus particulièrement, de la fin prochaine de l’impression du journal La Presse », a indiqué la porte-parole, Katherine Chartrand.

La Presse cessera de publier à la fin de l’année sa dernière édition papier, soit celle du samedi. Le quotidien montréalais sera dès 2018 seulement offert sur support numérique. L’imprimerie Métropolitain de Transcontinental avait été construite au coût de 100 millions $ au début des années 2000 pour principalement servir à l’impression de La Presse.

Le contrat de 15 ans, signé en 2003, arrivait à échéance en 2018.

Versement de 31 millions $

En 2014, Gesca avait conclu une entente de 31 millions $ avec Transcontinental afin de lui donner une flexibilité pour réduire ses volumes d’impression.

Le paiement unique versé à Transcontinental a compensé les « réductions de prix » sur les services futurs et les modifications accordées à Gesca pour réduire la quantité de matériel imprimé.

L’imprimerie Métropolitain imprimait également une quarantaine de journaux hebdomadaires de Transcontinental.

Consolidation

Transcontinental indique que ses activités d’impression de son imprimerie Métropolitain seront transférées dans trois autres de ses usines, dont à Transmag (Montréal), à de la Capitale (à Québec) et à Qualimax (Gatineau).

Transcontinental estime qu’elle pourra offrir des opportunités d’emploi à la majorité des employés de son imprimerie Métropolitain au sein de ses autres entités d’affaires puisque plusieurs postes sont déjà à pourvoir et que d’autres le seront dans les mois à venir.

Par ailleurs, Transcontinental dit poursuivre la réduction de son réseau de journaux régionaux.

Sur les 93 publications québécoises et ontariennes recensées en avril dernier, 21 de ces publications ont été vendues depuis.

Mardi, à la Bourse de Toronto, le titre de Transcontinental a terminé en baisse de 38 cents, à 28,45 $.