/sacchips/mishmash
Navigation

La première année de Donald Trump en 25 citations

La première année de Donald Trump en 25 citations
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Certains observateurs prévoyaient que le 45e président américain n’aurait pas la langue aussi bien pendue une fois élu. Un an plus tard, qu’en est-il vraiment?

Autant sur Twitter, son outil de prédilection, que sur des tribunes officielles, Donald Trump critique sans retenue ses adversaires.

Bien sûr, il serait étonnant que le coloré milliardaire se laisse aller à d’autres discussions de vestiaires derrière le bureau ovale. Toutefois, plusieurs lui reprochent encore son arrogance envers les médias et ses adversaires, qui continuent d’alimenter son fiel.

Petit retour sur 25 citations de la première année de Donald Trump au pouvoir.

1. «J’ai dit “attendez une minute, je viens de faire un discours, j’ai regardé, la foule était... – ça avait l’air d’un million, un million de personnes...»

De nombreuses images publiées dans les minutes qui ont suivi cette affirmation ont démontré que la foule présente pour son assermentation souffrait de la comparaison avec celle de Barack Obama huit ans plus tôt.

2. «Il pleuvait presque. La pluie aurait pu effrayer la foule, mais Dieu a jeté un coup d’œil et dit “on ne va pas laisser la pluie gâcher ton discours.”» 

Toutefois, selon Bustle, il semblerait qu’il pleuvait sur Washington ce jour-là. Trump et Dieu ont-ils des problèmes de communication?

3. «Vous avez quelques mauvais “hombres” chez vous. Vous n’en faites pas assez pour les arrêter. Je pense que votre armée a peur. Notre armée n’a pas peur, elle. Je pourrais donc l’envoyer pour s’occuper d’eux.»

Cette bourde diplomatique a été prononcée par Trump devant le président mexicain Enrique Peña Nieto le 2 février. Après une telle charge, pas sûr que les Mexicains vont vouloir payer pour le fameux mur...

4. «Non, non, vous devez comprendre, j’ai remporté une énorme victoire, une des plus grandes victoires de l’histoire.»

En entrevue au réseau ABC le 25 janvier, Trump y allait de cet aveu rempli de modestie, et ce même s’il a été élu avec 3 millions de votes en moins que sa rivale Hillary Clinton.

5. «Oui, Arnold Schwarzenegger a vraiment fait un sale boulot comme gouverneur de la Californie et il a été encore pire à The Apprentice... Mais au moins il a essayé très fort.» 

Il faut rappeler que l’acteur et le président américain se sont renvoyé la balle à quelques reprises via Twitter sur divers sujets comme l’environnement et la politique.

Enfin, le Governator a répondu dans une vidéo: «Un seul homme ne peut détruire le progrès. Un seul homme ne peut arrêter notre révolution de l’énergie propre. Et un homme ne peut pas remonter le temps. Seulement moi peux le faire...» 

 

6. «Nous devrions sortir le Diable de notre pays!»

Sur Twitter le 3 février, Trump parlait ainsi de la «menace» que pourrait représenter la présence de certains réfugiés syriens aux États-Unis.  

Le mannequin Christine Teigen a saisi la balle au bond et lui a rétorqué: «À quelle heure devrait-on appeler ton Uber?» 

7. «Pouvez-vous imaginer le tollé si Snoop Dogg – avec sa carrière ratée et tout ça – avait tiré sur le président Obama? En prison!»

Le président fait ici référence au clip-choc lancé par le rappeur en mars 2017 pour sa chanson BADBADNOTGOOD. 

Et Snoop Dogg n’entend pas lâcher prise si on se fie à la pochette de son nouvel album. 

8. «Bonne année à tous, y compris mes nombreux ennemis et tous ceux qui ont essayé de me battre et qui ont échoué si misérablement qu’ils ne savent plus quoi faire. Amour!» 

Ah l’amour! Ça efface tout le fiel prononcé avant. Ou pas du tout. 

9. «Notre mouvement est un mouvement bâti sur l’amour.»

L’amour... Toujours l’amour! Donald serait-il un hippie qui s’ignore quand il parle de ses supporters? 

10. «C’est terrible! Je viens d’apprendre qu’Obama avait mis mes lignes sur écoute à la Trump Tower juste avant la victoire. Ils n’ont rien trouvé. C’est du maccarthysme.»

Ironique venant de quelqu’un qui a toujours couru après les micros...

11. «Malgré la covfefe de presse constamment négative...»

Mais à quoi Donald faisait-il référence ici avec son covfefe? Un code secret? Un personnage obscur de Tolkien dans un livre jamais paru? Un groupe death métal norvégien?

12. «Vous êtes vraiment en super forme!»

Ces bons mots de gentleman sont sortis de la bouche de Donald quand il a aperçu Brigitte Macron, l’épouse du président français Emmanuel Macron. Comme si l’observation de Trump n’avait pas assez fait de malaise, il en a ajouté en disant «ravissante» à Macron pour parler de son épouse.

13. «Chaque mort est une horreur, mais si vous regardez une vraie catastrophe comme Katrina et vous regardez les centaines et centaines de personnes qui sont mortes et ce qui s’est passé ici...»

Think Big! Même pour les catastrophes naturelles... Les Portoricains ont dû se sentir rassurés.

14. «Une chose que je dirais – et je le dis au monde – je n’avais jamais réalisé à quel point c’était gros.»

Dans une entrevue accordée à l’Associated Press. le 45e président des États-Unis y allait de cet aveu pour commenter les 100 premiers jours de son nouvel emploi.

Commences-tu à regretter d’avoir envoyé ton CV Donald?

15. «Je suis quelqu’un qui a beaucoup de cœur...»

Autre révélation à l’eau de rose faite cette fois-ci au Washington Examiner. Donald Trump serait-il le Michael Bolton de la politique?

16. «C’est plus de travail que dans mon ancienne vie. Je pensais que ça allait être plus facile...»

Un peu plus et Donald allait entonner Le blues du businessman dans cette entrevue avec Reuters.

17. «Je pense qu’on en a fait encore plus que peut-être n’importe quel autre président au cours des 100 premiers jours...»

Modestie quand tu nous tiens... Ce joyau d’objectivité a été prononcé par Trump en entrevue au Washington Examiner.

18. «Je nous donnerais un A.»

Même pas un A+ pour vanter son administration? Encore si modeste ce Donald.

19. «Depuis Harry Truman, personne n’en avait fait autant. C’était il y a longtemps.»

Truman a été président de 1945 à 1953. Peut-être que c’est ce qui explique certaines idées de l’administration Trump...

20. «Fox me traite bien. C’est parce que Fox est plus pertinent. (....) Je ne regarde plus CNN. Je ne regarde plus MSNBC.»  

En gros, il ne regarde que les chaînes qui le traitent bien. Logique.

21. «J’ai vu les sondages des émissions du matin. Quand j’y vais, ils doublent, triplent leurs cotes d’écoute.»

À quand une rencontre Donald Trump et Gino Chouinard à Salut Bonjour!?

22. «Si Abraham Lincoln revenait, il perdrait à New York et il perdrait en Californie.» 

Que dit l’adage déjà? Avec des si, on mettrait Paris en bouteille. Ou Washington dans le pétrin.

23. «Vous savez quand ils ont créé l’OTAN, le terrorisme n’existait pas.»

L’OTAN a été créée en 1949. Car tout le monde sait ça, le terrorisme est une invention du 20e siècle comme le four à micro-ondes. 

24. «Beaucoup de gens ont dit ça, quelques-uns ont dit que c’était le meilleur discours jamais prononcé en cette chambre.»

Le président parle ici de son premier discours au Congrès. Ça va être difficile de faire mieux après ça Donald.

25. «Mon compte Twitter a été désactivé pendant 11 minutes par un employé voyou. Je pense que les nouvelles sont enfin en train de se répandre et d’avoir un impact».  

Il aura sûrement fallu moins de 11 minutes pour que cet «employé voyou» se fasse dire «You’re fired!»