/news/society
Navigation

L’accès à la propriété recule à Montréal et au Québec

L’accès à la propriété recule à Montréal et au Québec
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

L'accès à la propriété a légèrement diminué au Québec au troisième trimestre de 2017 comparativement au reste du pays.

Selon l'Indice d'abordabilité Desjardins(IAD), publié mercredi, l'accessibilité s’est légèrement contracté au cours du troisième trimestre dans la province (-0,6 %, à 130,7 points), et ce, en raison d’une hausse plus importante des coûts de possession d’une propriété que de la croissance des revenus des Québécois après impôt.

La capacité financière des ménages d’acquérir une propriété a notamment reculé de 1,1 dans la région de Montréal pour s’établir à 114,8 points. Le revenu moyen des ménages après impôts s’est élevé à 70 197 $ (+0,5 %) tandis que le prix de vente moyen a atteint 371 203 $ (+0,9 %) et les coûts de possession 25 079 $, en hausse 1,7 %.

Si l’agglomération de Saguenay a aussi connu une légère contraction de son IAD, en revanche celles de Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke ont vu leur indice s’améliorer.

Dans l'ensemble du Canada, l’indice s’est amélioré de 2,7 %, à 103,6 points. «Cela est surtout attribuable au repli du prix de vente moyen d’une résidence, car les revenus après impôt des ménages et les taux hypothécaires n’ont que peu augmenté» a fait savoir l’économiste Chantal Routhier de Desjardins.