/news/currentevents
Navigation

«Tu ne peux même pas t’imaginer ce que j’ai vécu», aurait dit Marilyn Bergeron à son ami

«Tu ne peux même pas t’imaginer ce que j’ai vécu», aurait dit Marilyn Bergeron à son ami
Courtoisie Enfant Retour

Coup d'oeil sur cet article

Un proche de Marilyn Bergeron a dévoilé publiquement ce dont il a été témoin le 10 décembre 2007, quelques semaines avant la disparition de la jeune femme, en février 2008.

Jonathan Gauthier a rencontré Marilyn Bergeron quelques semaines avant sa disparition. Il a déclaré publiquement vendredi matin que la jeune femme avait peur et qu’elle avait vécu quelque chose de «pire que d’assister à un meurtre».

Accompagné de la mère de Marilyn, Andrée Béchard, et de l'avocat Marc Bellemare, Jonathan Gauthier a confirmé que quelque chose n'allait pas du tout avec Marilyn.

«Je connais Marilyn depuis très longtemps. On a étudié en ATM ensemble. On s’est perdus de vue quelques mois. Quand j’ai redéménagé à Montréal, on a repris contact sur Facebook. Le 10 décembre, on s’est contactés pour se voir. Je suis allé la rencontrer chez elle. Quelque chose clochait. C’était une fille heureuse, avant. Je suis arrivé chez elle. Elle était dans le noir et elle jouait de la musique. Elle avait l’air extrêmement triste. On s’est rendus dans une fête d’amis dans Hochelaga-Maisonneuve. C’était une belle soirée jusqu’à ce qu’elle discute avec un ami. Cette discussion lui a ramené des souvenirs. Elle est devenue angoissée. Je l’ai ramassée en miettes dans le corridor. Arrivée chez elle, elle a éclaté en sanglots. Elle était vraiment triste et avait peur de quelque chose. Elle était inconsolable. Elle ne voulait pas me le dire. J’ai essayé de la mettre à l’aise. Je lui ai demandé si elle avait assisté à un meurtre. Elle répondait: “Non, c’est pire. Jo, tu ne peux même pas t’imaginer ce que j’ai vécu.” J’ai essayé de la faire parler pendant trois ou quatre heures. J’ai eu l’impression qu’elle ne voulait pas me mettre en danger.»

Le témoin n’a absolument aucune idée de ce qui troublait Marilyn à cette époque.

Sa mère bouleversée

Ce témoignage de Jonathan Gauthier a bouleversé la maman de Marilyn Bergeron, Andrée Béchard.

La dame a multiplié les apparitions publiques ces dernières années afin de retrouver sa fille.

«Son témoignage me touche. Depuis le début de la disparition de Marilyn, je garde toujours la même version. Ma fille avait peur, elle a vécu un événement dramatique et elle était incapable d’en parler», croit fermement Mme Béchard.

Dans cette affaire de disparition, survenue il y a presque 10 ans, jamais un vêtement ou un objet qui aurait pu appartenir à Marilyn n’a été retrouvé, malgré «un travail sans relâche», ajoute sa mère.

Selon elle, la police n’a que des hypothèses pour expliquer ce cas non résolu. «Un terrible secret l’habitait [...] Je suis convaincue que quelque chose de grave lui est arrivé», soutient Mme Béchard.

Elle demande aux amis de Marilyn et aux gens qu’elle a connus à Montréal de parler afin d’apporter une réponse à sa disparition.

«Morte ou vivante, nous souhaitons savoir», lance Mme Béchard.

Me Bellemare, qui soutient la famille de Marilyn Bergeron dans le cadre des recherches, a souligné que la dernière conférence de presse, donnée en février 2017 pour relancer l’enquête, avait été un véritable succès.

Marilyn Bergeron aurait 33 ans cette année.