/news/currentevents
Navigation

Leur autobus prend feu en plein trajet

Les 27 passagers ont eu la frousse de leur vie

Coup d'oeil sur cet article

Les passagers d’un autocar d’Orléans Express ont eu la peur de leur vie lorsque celui-ci a subitement pris feu dimanche sur l’autoroute 40.

« J’ai eu peur de ne pas pouvoir sortir à temps, de rester coincée à l’intérieur », a raconté Laurence Auger, 21 ans, encore sonnée par l’expérience qu’elle venait de vivre.

L’étudiante en administration des affaires était installée confortablement à l’arrière de l’autocar lorsqu’elle a soudainement entendu un son très fort près d’une des roues arrière. Le bus qui faisait le trajet entre Québec et Montréal était alors à la hauteur de Lanoraie, dans Lanaudière.

Un autocar d’Orléans Express qui faisait le trajet entre Québec et Montréal avec 27 passagers à bord a été la proie des flammes sur l’autoroute 40, près de Lanoraie.
Photo courtoisie
Un autocar d’Orléans Express qui faisait le trajet entre Québec et Montréal avec 27 passagers à bord a été la proie des flammes sur l’autoroute 40, près de Lanoraie.

 

« PAOW ! »

« Ça a fait un gros “PAOW !” On se regardait tous, puis ç’a pris quelques secondes et une dame qui était assise au-dessus d’une des roues s’est mise à crier qu’il y avait des flammes », a relaté Mme Auger.

Selon Maurice Vaillancourt, directeur marketing d’Orléans Express, 27 personnes se trouvaient à bord du véhicule lorsque ce dernier a pris feu, vers 14 h. Tous les passagers ont pu évacuer l’autocar avant que les flammes ne le ravagent entièrement.

Les premiers secours sont arrivés environ un quart d’heure après l’incident. Les passagers ont pu s’abriter à l’intérieur d’un autobus de secours, puis un autre autocar de la compagnie est venu les chercher, environ une heure plus tard, pour les transporter à Montréal.

Photo courtoisie

 

La cause de l’incendie demeurait inconnue dimanche. « On parle d’un bris mécanique. Le feu aurait pris dans la roue. Le conducteur a aperçu de la fumée et s’est arrêté », a raconté M. Vaillancourt, précisant qu’une enquête serait ouverte pour faire la lumière sur cet incident.

Laurence Auger, Passagère
Photo courtoisie
Laurence Auger, Passagère

 

Dédommagement

M. Vaillancourt a expliqué qu’Orléans Express se pencherait rapidement sur la question des dédommagements.

« Dès [aujourd’hui] on va communiquer avec tous les passagers », a-t-il assuré en précisant que le transporteur s’excuserait auprès de ses clients et leur offrirait un dédommagement. L’entreprise s’est engagée à rembourser les objets perdus par les passagers pendant l’incendie.

– Avec l’Agence QMI