/en5minutes
Navigation

Pourquoi compose-t-on le 911 lors d'une urgence?

L’origine du numéro de téléphone d’urgence réside dans une tragédie londonienne.

Pourquoi compose-t-on le 911 lors d'une urgence?
georgejmclittle - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Une urgence? Vite le 911. C’est un numéro si universel qu’on n’y pense même plus. Mais ce numéro n’a pas toujours existé.

Et il n'est pas universel non plus. C'est le 911 au Canada et aux États-Unis, mais le 112 dans les pays de l'Union européenne, le 999 en Grande-Bretagne et le 000 en Australie. D'où l’idée d'un seul numéro d’urgence est-elle sortie?

Un incendie mortel... mais personne au bout du fil

Comment faisait-on «dans l’ancien temps»? Avant 1935, il n’y avait pas de numéro de téléphone d’urgence. On devait appeler l’opératrice qui nous mettait en communication avec les services d’urgence.

Dans plusieurs villes américaines et britanniques, il y avait aussi des espèces de cabines téléphoniques appelées «police boxes». Ces cabines remplissaient plusieurs fonctions. Elles comportaient à la fois un téléphone, avec une ligne établissant directement la communication avec un poste de police, et elles constituaient en même temps des mini-bureaux pour les policiers en patrouille. Ces derniers pouvaient vérifier les derniers appels, remplir des formulaires, ou même garder quelqu’un prisonnier le temps de le transférer au poste de police.

Avis aux fans de la série «Doctor Who»: cette cabine vous sera bien familière.
Capture d'écran - British Telephones
Avis aux fans de la série «Doctor Who»: cette cabine vous sera bien familière.

On peut se douter que ce genre de cabine n’était pas la chose la plus fiable au monde. Que faire s’il y a un feu chez nous, mais qu’on habite loin d’une de ces cabines? Ou que faire si l’opératrice ne répond pas?

C’est malheureusement ce qui est arrivé à Philip Franklin, un chirurgien londonien, le 10 novembre 1935. Ce jour-là, la maison de Franklin a été rasée par le feu et, bien qu’il ait tenté d’appeler les services d’urgence, personne n’a répondu. Cinq personnes y ont perdu la vie. Cette tragédie a indigné la population, une enquête a été ouverte et deux ans plus tard, le 1er juillet 1937, le premier numéro de téléphone d’urgence unique a été inauguré en Grande-Bretagne.

Puisque les Britanniques ne font jamais rien comme le reste du monde, ils se sont décidés sur le «999».

Avis aux touristes: ce numéro est toujours en vigueur.
zoltangabor - stock.adobe.com
Avis aux touristes: ce numéro est toujours en vigueur.

 

Les États-Unis emboîtent le pas

C’est en 1968 que le premier appel 911 est logé aux États-Unis. Nos voisins ont effectivement rencontré les mêmes problèmes que les Britanniques quelques décennies auparavant.

Imaginez la situation: juste à Los Angeles, il y avait 50 postes de police, chacun avec son propre numéro de téléphone! Si la ligne était occupée, la personne à l’autre bout de la ligne devait rappeler. Pas pratique quand sa propre vie - ou la vie de gens qu’on aime - est littéralement en jeu.

En 1957, la National Fire Chief’s Association a demandé à ce qu’il y ait un numéro d’urgence unique, mais c’est en 1967 que les discussions à cet effet ont débuté, pour finalement aboutir un an plus tard.

Et pourquoi les chiffres 9-1-1? C’est une suite courte, facile à retenir et elle peut être composée rapidement. Les plus âgés parmi vous se souviennent probablement des téléphones à roulette; il fallait tourner toute la roulette pour les chiffres les plus élevés et c'était long. Avec deux fois le chiffre 1, le temps passé à composer le numéro était réduit, bien utile lorsqu'il y a une urgence. Bien entendu, la technologie touch-tone a rendu ces considérations désuètes.

Ce design a influencé bien plus que le numéro 911.
W.Scott McGill - stock.adobe.com
Ce design a influencé bien plus que le numéro 911.

 

Une implantation plus tardive au Québec

Au Canada, une chose assez surprenante s’est passée: Winnipeg a dû changer son numéro d’urgence. Tout d’abord inspiré par la Grande-Bretagne, Winnipeg a dépassé tout le monde, même les États-Unis, en instituant le 999 comme numéro de téléphone d’urgence unique en 1959. La ville a changé le numéro pour 911 en 1972 pour suivre les États-Unis.

Au Québec, Laval instaure en premier le service 911, en 1977. Ce n’est que 8 ans plus tard, le 1er décembre 1985 (!), que la Ville de Montréal (alors la Communauté urbaine de Montréal) inaugure le service 911 sur son territoire.

Maintenant, 28 centres d'appels répondent aux urgences téléphoniques partout au Québec.

Avant le 911: 3 numéros à apprendre par coeur

Et avant 1985, qu’est-ce que les Montréalais composaient lorsque leur vie ou celle de leurs proches en dépendait? Il leur fallait retenir trois numéros de téléphone: la police (934-2121), les pompiers (872-1212) et l’ambulance (842-4242).

C’était avant la fonction «numéros en mémoire» sur les téléphones.

Contacter les services d’urgence devait être une véritable partie de plaisir (pas vraiment).

«C'est pour un meurtre. Oh! J'ai fait un mauvais numéro! Ok! Merci!»
cristina_conti - stock.adobe.com
«C'est pour un meurtre. Oh! J'ai fait un mauvais numéro! Ok! Merci!»