/news/politics
Navigation

Fermont: Québec a injecté 51 M$ dans la relance de la mine de fer du lac Bloom

mine du lac Bloom
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise Minerai de fer Québec a annoncé la relance de sa mine du lac Bloom à Fermont, sur la Côte-Nord. Pas moins de 450 emplois seront créés d’ici février.

L’entreprise a cependant eu besoin d’un coup de pouce du gouvernement, alors que Québec a annoncé mercredi qu’il investissait 26,2 M$ dans le projet.

Ce montant pris à même le fonds Capital Mines Hydrocarbures vient s’ajouter aux 25,2 M$ déjà investis par le gouvernement provincial qui aura donc injecté 51,4 M$ au total pour la relance de la mine de fer.

Ces investissements ont notamment permis à Ressources Québec d’acquérir 36,8 % des actions de Minerai de fer Québec et environ 10 % des actions de Champion Iron Limited.

En tout, le projet aura nécessité des investissements de 160 M$.

450 emplois

Entre l’abandon du site par la compagnie Cliffs Natural Ressources en décembre 2014 et son rachat par Champion Iron Mines en avril 2016, seulement une cinquantaine de travailleurs ont continué à travailler sur le site.

Actuellement, près de 250 travailleurs préparent la relance de la mine qui générera 450 emplois lorsqu’elle commencera ses activités de production en février prochain.

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, a estimé la durée de vie du projet à 20 ans.

7 millions de tonnes par année

La mine de fer du lac Bloom produira sept millions de tonnes de fer par année.

Les sociétés Sojitz Corporation et Glencore International AG ont déjà confirmé leur intention d’acheter l’ensemble de la future production.

Le minerai de fer sera acheminé jusqu’aux installations de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire à Sept-Îles via le chemin de fer QNS&L.