/news/politics
Navigation

Une mécanicienne est la 103e élue à Montréal

Lisa Christensen
Photo Facebook Lisa Christensen

Coup d'oeil sur cet article

Une mécanicienne de 48 ans est devenue officiellement vendredi la 103e et dernière élue de Montréal après un recomptage.

Lisa Christensen, passionnée de mécanique depuis 30 ans et animatrice d’une émission sur les autos à la radio CJAD, est désormais conseillère d’arrondissement dans le district Pointe-aux-Prairies, dans l’est de la ville.

« J’adore mon métier et je vais continuer même avec mes nouvelles activités politiques, dit la représentante de Projet Montréal. De toute façon, j’ai toujours eu deux ou trois emplois en même temps. »

Mme Christensen n’a pas pu être assermentée jeudi comme les 102 autres élus montréalais, en raison de la contestation de sa victoire par seulement 32 voix d’avance. Une victoire confirmée vendredi après un recomptage judiciaire.

Simple spectatrice lors de la cérémonie d’assermentation, elle se dit « déçue » de ne pas être montée sur scène aux côtés de la mairesse Valérie Plante, mais elle a quand même été émotive.

« J’avais les yeux pleins d’eau, c’était une soirée incroyable, confie-t-elle. Comme mécanicienne, je sais comme c’est difficile de s’imposer dans un métier traditionnellement masculin. Valérie Plante est un espoir pour toutes les jeunes filles. »

Une intruse ?

La mère de deux enfants reconnaît qu’il est étonnant qu’une amatrice de voitures comme elle soit au sein de l’équipe de Projet Montréal, plutôt connue pour ses positions en faveur des cyclistes et des transports en commun.

« Projet Montréal cherchait des citoyens impliqués et c’est mon cas. J’ai toujours été au service des autres dans mon travail ou dans mes activités bénévoles », dit-elle.

Mme Christensen explique également que sa passion pour les voitures ne signifie pas qu’elle ne se soucie pas des autres modes de transport.

« Moi, je n’ai pas le choix de prendre mon auto parce que dans mon secteur, je n’ai pas d’autres options. Mais je suis jalouse de ceux qui peuvent aller travailler en vélo », affirme-t-elle.

La mécanicienne estime aussi que l’objectif de son parti de planifier le retrait de milliers d’autos des routes profitera à tous. « Les bouchons nuisent aux automobilistes, alors si on développe des alternatives de transport, on retirera des autos de la route et on facilitera la circulation », dit-elle.

Mme Christensen, qui devrait être assermentée en début de semaine prochaine, affirme avoir hâte de se mettre au boulot. « Mais quand c’est passionnant, pour moi ce n’est pas du travail », conclut-elle.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.