/sports/soccer
Navigation

Les géants ébranlés

TOPSHOTS-FBL-WC-2014-MATCH61-BRA-GER
Photo AFP Ça ne pourrait pas aller plus mal pour la Coupe du monde de soccer de 2018 et pour les Jeux de Pyeongchang.

Coup d'oeil sur cet article

Dans la Sainte-Trinité des événements sportifs, particulièrement pour les diffuseurs et les annonceurs, on retrouve le Super Bowl, les Jeux olympiques et la Coupe du monde de soccer. Il y a place au débat en ce qui concerne l’ordre, mais ce sont les trois événements les plus attendus et pour lesquels les droits de diffusion sont les plus prisés.

À moins d’un duel surprise entre les Titans du Tennessee et les Rams de Los Angeles en février prochain, la NFL n’a rien à craindre en vue du Super Bowl. Les chances sont que soit les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ou les Steelers de Pittsburgh y soient d’un côté, et que les Seahawks de Seattle, les Saints de La Nouvelle-Orléans ou les Cowboys de Dallas se classent de l’autre.

Le prochain Super Bowl ne surpassera certes pas celui de février dernier en terme d’émotions et de rebondissements, mais ce grand party annuel constitue généralement une valeur sûre.

Dans le cas des deux autres événements sportifs de grande envergure que sont la Coupe du monde de soccer et les Jeux olympiques, qui se tiendront tous deux en 2018, la situation est complètement différente.

Des diffuseurs ayant déboursé des sommes faramineuses pour l’exclusivité de ces événements dans leur pays respectif et des commanditaires et annonceurs qui ont eux aussi délié les cordons de la bourse en croyant bénéficier d’une énorme visibilité doivent regretter aujourd’hui leurs investissements.

Deux absents de taille

Commençons avec la Coupe du monde de soccer, prévue pour l’été prochain en Russie. Tout d’abord, comme c’est le cas chaque fois qu’un événement majeur est organisé en Russie – souvenez-vous des Jeux olympiques de Sotchi en 2014 – les allégations de corruption et divers autres scandales viennent nuire aux efforts de promotion.

Comme si ce n’était pas suffisant, la FIFA a encaissé un dur coup cette semaine alors que l’Italie n’a pas été en mesure de se qualifier pour la Coupe du monde, une première en 60 ans. Pour plusieurs amateurs de soccer, une Coupe du monde sans la présence de l’Italie est impensable.

C’est sans compter une autre absence de taille, celle des États-Unis, qui rateront le tournoi pour la première fois depuis 1986. Fox, qui a versé quelque 400 millions de dollars pour diffuser les tournois de 2018 et de 2022, devra faire preuve de créativité pour rentabiliser cet investissement.

Pire que Rio ?

La FIFA peut néanmoins se consoler en regardant ce qui se passe du côté du mouvement olympique.

Après les Jeux de Sotchi (corruption, sécurité, dopage) et ceux de Rio (virus Zika, sécurité, droits humains), à l’été 2016, on se demandait si le CIO serait en mesure de plonger davantage les pays et les athlètes dans l’incertitude cette fois-ci. À l’approche des Jeux de Pyeongchang, le CIO peut dire mission accomplie !

À moins de trois mois des Jeux, on ignore toujours si la Russie sera autorisée à y participer, le tournoi de hockey ne s’annonce pas très prometteur en l’absence des joueurs de la LNH et la proximité avec la Corée du Nord inquiète, avec raison, les participants.

Encore là, les diffuseurs qui ont déjà acquis les droits de diffusion à gros prix se retrouveront assurément sans les meilleurs joueurs de hockey au monde et possiblement sans athlètes russes.

Les tweets de la semaine...

twitter.com/DannyJoncas

Incertitude

Un sentiment de déjà-vu plane dans l’entourage du Canadien de même que chez les partisans. Le joueur vedette de l’équipe, le gardien Carey Price, est absent depuis un certain temps et, fidèle à son habitude, l’organisation demeure avare de commentaires en ce qui concerne un éventuel retour au jeu. La chaîne Sportsnet se pose la même question que tout le monde.

« Alors, doit-on commencer à paniquer maintenant concernant la blessure de Carey Price ? »


Choix qui divise

Les questions politiques et les tensions raciales suscitent de vifs débats aux États-Unis. La revue GQ n’a rien fait pour apaiser la situation en nommant le quart-arrière Colin Kaepernick comme citoyen de l’année, ce même Kaepernick qui a été le premier à s’agenouiller durant l’hymne national. Britt McHenry, une ancienne d’ESPN, désapprouve le choix.

« J.J. Watt a amassé 37 millions pour les victimes de l’ouragan Harvey mais Kaepernick est le citoyen de l’année. ? »


Au diable la solidarité

Il est rare de voir un athlète professionnel être vivement critiqué par d’autres joueurs ou anciens joueurs. Pourtant, après avoir accusé les Packers de Green Bay de l’avoir incité à jouer blessé, l’ailier rapproché Martellus Bennett était suffisamment en forme pour se joindre à son ancienne équipe, les Patriots. L’ex-Packer Tom Crabtree s’est défoulé.

« Incroyable de voir que les gens appuient un imposteur et un menteur lorsqu’il porte le chandail de leur équipe. »

À surveiller...

Une première pour la NFL

Les circuits sportifs tentent de conquérir de nouveaux marchés. La LNH a présenté deux matchs en Suède le week-end dernier, après avoir préalablement délégué des équipes en Chine. Du côté de la NFL, on souhaite que le football connaisse lui aussi une expansion à l’échelle planétaire. Ainsi, après la présentation de matchs des Bills de Buffalo à Toronto et la tenue d’une série de matchs à Londres annuellement, la NFL tente sa chance au sud de la frontière. Un premier match de la NFL sera présenté au Mexique, ce dimanche. Pour l’occasion, le circuit Goodell n’envoie rien de moins que les champions en titre du Super Bowl et l’une des équipes les plus populaires de la ligue, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. La formation de Bill Belichick, qui se dirige vers un autre titre de division, croisera le fer avec les Raiders d’Oakland. La rencontre sera considérée comme un match local pour les Raiders, qui déménageront à Las Vegas sous peu. Le match Patriots-Raiders sera présenté dimanche à 16 h 30 à RDS2 et CBS.

Les cinq suggestions de la semaine

Football

TOPSHOTS-FBL-WC-2014-MATCH61-BRA-GER
Photo Jean-Francois Desgagnes

Le Rouge et Or de l’Université Laval n’est qu’à une seule victoire d’une participation à la Coupe Vanier. Demain, Laval doit disposer des Dinos de Calgary.

►Le samedi 18 novembre à 16 h à TVA Sports et Sportsnet 360


Hockey

TOPSHOTS-FBL-WC-2014-MATCH61-BRA-GER
Photo Martin Chevalier

Lors du dernier affrontement entre le Canadien et les Maple Leafs, les Leafs l’ont emporté en prolongation. Autre duel entre les deux rivaux de longue date.

►Le samedi 18 novembre à 19 h à TVA Sports et CBC


Football

TOPSHOTS-FBL-WC-2014-MATCH61-BRA-GER
Photo Agence QMI, Eduardo Lima

Les demi-finales dans la Ligue canadienne de football opposeront la Saskatchewan et Toronto dans un premier temps, et ensuite Calgary et Edmonton.

►Le dimanche 19 novembre à 13 h à RDS et TSN


Football

TOPSHOTS-FBL-WC-2014-MATCH61-BRA-GER
Photo AFP

Le duel du dimanche soir promet cette semaine avec un match entre deux rivaux de division qui pourraient se retrouver en séries, soit les Eagles et les Cowboys.

►Le dimanche 19 novembre à 20 h 30 à RDS, TSN et NBC


Hockey

TOPSHOTS-FBL-WC-2014-MATCH61-BRA-GER
Photo AFP

Le Canadien effectue sa seule visite de la saison à Nashville la semaine prochaine afin de se mesurer aux Predators et, bien entendu, à P.K. Subban.

►Le mercredi 22 novembre à 20 h à RDS et Sportsnet One