/opinion/blogs/columnists
Navigation

Canadien: l'hiver s'annonce long

Canadien: l'hiver s'annonce long
Pierre-Paul Poulin / Le Journal de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Avec une séquence de six matchs à domicile, le Canadien avait l’occasion de se remettre sur les rails mais l’opération a tourné au fiasco à la suite d’un gênant revers contre les Coyotes et d’une humiliante défaite contre les Maple Leafs.

Ce n’est pas en conservant une fiche de 2-3-1 que le Canadien pourra se sortir du trou. Les météorologues nous prédisent un dur hiver, avec un bon nombre de tempêtes, et l’hiver s’annonce tout aussi long du côté du Tricolore.

Il est difficile de croire que cette équipe est capable de gagner sept matchs sur 10 d’ici la fin de la saison pour mériter une place dans les séries. Ce club-là n’est pas assez talentueux, tout simplement. Andreï Markov et Alexander Radulov manquent cruellement au CH.

Jonathan Drouin en possède, du talent, mais il est en train d’être contaminé au contact de ce groupe, lui qui n’a enregistré qu’un seul but lors des 14 derniers matchs et qui s’est retrouvé samedi soir au sein d’un trio avec Max Pacioretty et Alex Galchenyuk, qui semblait pourtant prometteur.

Claude Julien se retrouve à la barre d’un groupe de joueurs à la confiance aussi fragile que la glace d’une rivière en décembre et on a pu le constater lorsque le Canadien a été victime de deux buts en 37 secondes, après avoir bien amorcé la rencontre. Un scénario qui se répète trop souvent.

C’est bien beau de dire que ce genre de revers est inacceptable, mais si on ne prend pas les moyens pour corriger la situation, ça n’avance à rien. Que pourra faire Marc Bergevin, qui rappelait lors d’un point de presse vendredi que les directeurs généraux ne sont pas intéressés à échanger un joueur faisant partie du noyau de leur équipe? Du moins, pas à ce temps-ci de l’année.

Les partisans qui rêvent d’un grand ménage devront prendre leur mal en patience. C’est une mauvaise équipe qu’ils voient à l’oeuvre et les statistiques le démontrent puisque le Canadien se situe parmi les derniers dans la ligue sur le plan de la production offensive, du rendement défensif et des unités spéciales.

Charlie Lindgren, après n’avoir alloué que sept buts à ses cinq premiers matchs, vient d’en accorder 10 lors des deux dernières rencontres. Il faut toutefois préciser que ses coéquipiers n’ont rien fait pour l’aider contre Toronto.

Pendant ce temps, Carey Price soigne toujours sa blessure mineure...