/news/society
Navigation

Raïf Badawi reçoit une carte de presse honoraire au gala de la FPJQ

FEDERATION PROFESSIONNELLE DES JOURNALISTES DU QUEBEC-La F-d-rat
COURTOISIE CATHERINE LEGAULT / FPJQ Ensaf Haïdar a reçu la carte honorifique au nom de Raif Badawi.

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Le blogueur saoudien Raif Badawi, emprisonné depuis cinq ans en Arabie saoudite pour avoir notamment fait la promotion des droits de l'homme dans ce pays sur son blogue, a été honoré par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) samedi soir.

Au cours de son gala annuel, la FPJQ a décerné une carte de presse honoraire à M. Badawi, qui avait été condamné en juin 2012 à 10 ans de prison, 1000 coups de fouet et près de 300 000 $ d'amende pour avoir simplement exprimé ses idées.

C'est l'épouse du blogueur, Ensaf Haïdar, qui a reçu la carte de presse au nom de son conjoint. Mme Haïdar et ses trois enfants vivent à Sherbrooke depuis décembre 2013, après avoir obtenu l'asile politique au Canada.

«L'emprisonnement de Raif Badawi est une atteinte directe à la liberté d'expression dans un pays où la liberté de presse est, pour ainsi dire, inexistante. [...] Nous ne pouvions passer sous silence le combat d'Ensaf Haïdar et de Raif Badawi, alors que notre congrès annuel se tient à Sherbrooke, ville refuge pour leur famille», a fait valoir la directrice générale de la FPJQ, Catherine Lafrance, au moment de remettre la carte honorifique.