/lifestyle/food
Navigation

Qu’est-ce qu’une bière rousse, exactement?

Coup d'oeil sur cet article

Beaucoup d’amateurs disent avoir un faible pour les bières rousses, en référence évidemment à la couleur d’un brun ­rougeâtre d’une bière. Bien qu’un liquide ainsi coloré pourrait tout autant titrer 2 % d’alcool, en plus d’être léger et sucré, que 12 % d’alcool et afficher une amertume rutilante, on qualifie généralement de rousse une bière autour de 5 %, caramélisée, parfois aux accents de noisettes et se terminant sur une amertume feuillue et terreuse venant équilibrer le tout. Une bière colorée et savoureuse, mais facile à boire, bref.

 

Quelques bonnes bières québécoises « rousses »

Rousse

Photo courtoisie

Boréale, à Blainville

Le nez : Caramel, pain grillé

En bouche : Miellée, ­fruitée et juste ce qu’il faut d’amertume

Sa force ? La « rousse » qui a parti le bal. Les génies du marketing de Boréale ont eu la brillante idée d’utiliser ce vocable pour décrire cette bière d’inspiration anglaise à laquelle toutes les « rousses » sont comparées.


Rousse

Photo courtoisie

Glutenberg, à Montréal

Le nez : Pain grillé, noix de grenoble, café

En bouche : Céréales bien grillées, fruits rouges délicats, sucrée et légère

Sa force ? La meilleure « rousse » sans gluten sur le marché ? Moins amère que la moyenne, mais goûte le bon malt frais sans même contenir le moindre grain d’orge.


Colborne

Photo courtoisie

Le Naufrageur, à Carleton-sur-Mer

Le nez : Caramel, noisettes, fruits rouges

En bouche : Fruitée, sucrée et dotée d’une amertume franche

Sa force ? Plus sucrée que la moyenne des ours, mais son amertume tranche à merveille dans ces céréales caramélisées à souhait.


Boutefeu

Photo courtoisie

Microbrasserie du Lac-Saint-Jean, à St-Gédéon

Le nez : Pain grillé, caramel brûlé, noix variées

En bouche : Fruits rouges, noisettes, pain grillé, amertume herbeuse

Sa force ? Plus pétillante que la moyenne, elle paraît ainsi plus sèche malgré ses poignées d’amour caramélisées.

 

Le saviez-vous ?

On ne retrouve pas le qualificatif « rousse » ailleurs qu’au Québec. Les autres pays de la francophonie vont souvent employer « ambrée » tandis que les red ales et amber ales sont plus répandus au sein des pays anglophones pour décrire des bières aux caractéristiques semblables à nos « rousses ».


♦ David Lévesque Gendron et Martin Thibault sont les auteurs des Saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires canadiens de Taste Canada et finaliste pour le prix Marcel-Couture. David est aussi copropriétaire de Microbrasserie Vox Populi tandis que Martin pilote la gamme de bières Coureurs des Boires, produite chez Oshlag.