/news/politics
Navigation

Bill Morneau menace de poursuivre l'opposition

Bill Morneau menace de poursuivre l'opposition
Photo d'archives AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le ministre des Finances a menacé de poursuivre les membres des partis d'opposition mardi s'ils répètent en dehors du Parlement leurs allégations de délit d'initié à son encontre. Très tendu, il a refusé de répondre aux médias en français.

«Les élus de l'opposition ne savent pas du tout comment fonctionne le système boursier. Mais s'ils répètent en dehors de la Chambre leurs accusations, je vais absolument leur montrer comment fonctionne le système judiciaire», a averti Bill Morneau, visiblement très agacé par l'affaire lancée par les conservateurs aux Communes lundi.

À la Chambre des communes, les députés bénéficient de l'immunité parlementaire.

Fait étonnant, le ministre, qui s'exprime toujours un peu en français, a refusé de répondre aux questions des médias dans la langue de Molière. «Pas aujourd'hui», a-t-il sèchement laissé tomber.

Les conservateurs ont laissé entendre que M. Morneau avait vendu 680 000 actions de Morneau Shepell quelques jours avant de présenter une hausse d'impôts aux plus nantis, une manoeuvre qui lui aurait permis d'éviter de sauver 500 000 $ avant une chute des marchés.