/finance/opinion/columnists
Navigation

Des baisses d’impôt pour les «riches»

Coup d'oeil sur cet article

Ne nous leurrons pas, ce sont les contribuables à revenus élevés qui bénéficient des plus grosses baisses d’impôt offertes par le gouvernement Couillard.

À preuve, avec un revenu de 158 000 $, une personne vivant seule va obtenir cette année une réduction de son fardeau fiscal de 1333 $. À 45 000 $ de revenu, la diminution du fardeau fiscal baisse à 533 $. Et à 17 300 $, il faut se contenter d’une baisse de 1 $ !

Comment explique-t-on un si grand écart de baisse d’impôt ? Il faut savoir que la réduction du fardeau fiscal repose sur trois mesures :

  • La réduction de 16 à 15 % du taux du premier palier d’imposition (jusqu’à 41 570 $ de revenu), qui peut diminuer la facture jusqu’à 278 $ ;
  • La bonification du montant personnel de base, pour une réduction maximale de 55 $ ;
  • L’abolition de la contribution santé, qui peut générer une économie maximale de 1000 $.

Comme vous voyez, la plus « généreuse » mesure de réduction du fardeau fiscal des particuliers, c’est l’abolition de la contribution santé.

Par ricochet, c’est donc « normal », dira-t-on, que les contribuables gagnant plus de 158 000 $ reçoivent la plus grosse réduction d’impôt puisque ce sont eux qui étaient assujettis à la « taxe santé » de 1000 $.

LA BAISSE DÉCORTIQUÉE

Pour « apprécier » à sa juste valeur la baisse d’impôt offerte par le gouvernement Couillard en cette année 2017, décortiquons la réduction du fardeau fiscal de nos trois exemples.

1- Le contribuable gagnant 158 000 $ ou plus encaisse une réduction de sa facture d’impôt de 1333 $, ce qui comprend : 1000 $ de taxe santé ; 278 $ de baisse d’impôt du premier palier d’imposition ; 55 $ pour la réduction du montant de base.

2- À 45 000 $ de revenu de travail, la diminution de la facture d’impôt tombe à 533 $, soit : 200 $ de taxe santé ; 278 $ de baisse d’impôt ; 55 $ du montant de base.

3- La personne seule qui gagne un faible revenu d’à peine 17 300 $ se retrouve Gros-Jean comme devant avec son ridicule dollar de réduction.

Vous aurez deviné qu’entre le revenu de 17 300 $ et celui de 158 000 $, la réduction du fardeau fiscal variera sensiblement. Des exemples de baisses selon le revenu d’une personne seule : à un revenu de 21 900 $ (-196 $) ; à 30 000 $ (-277 $) ; à 40 000 $ (-387 $) ; à 70 000 $ (-533 $) ; jusqu’à 136 300 $ (-533 $) ; après ça, on grimpe vite jusqu’au maximum de 1333 $ de baisse d’impôt à partir de 158 000 $ de revenu ou plus.

LE CADEAU SCOLAIRE

À la baisse d’impôt généralisée, le ministre des Finances Carlos Leitao a ajouté un petit cadeau scolaire. Les familles avec enfants vont recevoir à partir de cette année un « supplément pour l’achat de fournitures scolaires » au montant de 100 $ par année, par enfant âgé de 4 à 16 ans.

Pour avoir une idée plus précise de la baisse d’impôt à laquelle vous avez droit, je vous invite à aller sur la page d’accueil du site du ministère des Finances (https://www.finances.gouv.qc.ca) et à cliquer sur « Baisse d’impôt, calculez la vôtre ».