/sports/hockey/canadien
Navigation

Le Canadien signe un quatrième gain de suite

Coup d'oeil sur cet article

DETROIT | On va finir par croire que le Canadien a de la profondeur. Privée de Shea Weber pour un quatrième match de suite et de Jonathan Drouin, demeuré à Montréal pour soigner une blessure au bas du corps, l’attaque du CH en a fait voir de toutes les couleurs aux pauvres Red Wings de Detroit.

Bien qu’elle disputait une deuxième rencontre en 24 heures et qu’elle ait atterri dans la ville de l’automobile aux petites heures de la nuit, la troupe de Claude Julien a défait les Red Wings par la marque de 6 à 3.

Brendan Gallagher a pris les choses en main en marquant à deux reprises en plus de se faire complice du troisième but de la saison de Charles Hudon.

Grâce à ce quatrième gain consécutif, une première cette saison, le Canadien a atteint la barre des ,500 pour la première fois depuis le 7 octobre. Cette victoire lui a également permis de devancer les Bruins au troisième rang de la section Atlantique.

« Nous ne pouvons pas nous arrêter là. Il y a d’autres victoires à aller chercher dans des matchs aussi importants que celui de ce soir [hier], a indiqué Gallagher. Quand on regarde le classement, on ne peut pas se permettre de devenir complaisants. Nous en sommes conscients. »

Quatre matchs de plus

Avant de trop se réjouir de ce retour dans le portrait des séries éliminatoires, il est important de préciser que les Montréalais ont disputé quatre matchs de plus que les Bruins. Ils en comptent également quatre de plus que les Sénateurs, sur qui ils ont une priorité de cinq points, et trois de plus que les Panthers.

Néanmoins, pour souhaiter revenir dans le coup, le Tricolore devait profiter de cette semaine cruciale au cours de laquelle il allait jouer quatre de ses cinq matchs contre des équipes de sa propre division. Avec un seul match à disputer à cette séquence, celui contre les Red Wings, demain, au Centre Bell, il affiche un dossier parfait.

Carey Price reposé

Conscient de l’importance de ce premier affrontement contre les Wings, Claude Julien avait choisi de faire confiance à Carey Price pour un deuxième soir de suite. Un phénomène rare au cours des dernières saisons.

« Il n’a pas joué pendant trois semaines. Il est bien reposé, il se sent bien. S’il avait eu une soirée occupée hier [mercredi contre Ottawa], on aurait peut-être pris une décision différente », a expliqué l’entraîneur-chef du Canadien à quelques heures de la mise en jeu inaugurale.

Price a bien répondu à l’appel. Pendant que ses coéquipiers peinaient à retrouver leurs jambes au cours du premier vingt, le gardien de 30 ans a multiplié les acrobaties, effectuant même un arrêt avec son postérieur.

Anthony Mantha et Tomas Tatar, en supériorité numérique, ont tout de même trouvé une façon de tromper sa vigilance. Toutefois, ce fut les seuls moments de réjouissances des locaux, dont le troisième but, celui de Frans Nielsen, est survenu dans une cause perdue.

Si la décision de renvoyer Price dans la mêlée n’a fait sourciller personne, on ne peut en dire autant de celle de confier à Jacob de la Rose le mandat de remplacer Drouin au centre d’Alex Galchenyuk et de Paul Byron.

Sans être éclatant, le Suédois a fourni des arguments à son entraîneur. Malgré une mission plus offensive qu’à l’habitude, il n’a pas paru dépaysé. Il s’est même inscrit à la feuille de pointage en se faisant complice du but de Galchenyuk.

« Jacob a pris la relève. Il a été solide dans les deux sens de la patinoire. On sait qu’il est efficace défensivement, mais c’est un bon patineur », a déclaré Galchenyuk.

Il est clair qu’en plaçant de la Rose sur cette unité, Julien souhaitait éviter de démanteler tous ses trios. Particulièrement celui composé d’Hudon, de Tomas Plekanec et de Gallagher. Une bonne stratégie puisque cette unité fut la plus menaçante autour de Jimmy Howard.

Andrew Shaw et Max Pacioretty ont marqué les autres filets des Montréalais.

+
Le troisième trio
L’unité de Plekanec a passé la soirée en possession du disque. Grâce aux succès du Tchèque aux mises en jeu et à la fougue de Hudon et Gallagher en récupération.
-
Dylan Larkin
Dylan Larkin connaît un passage à vide avec un seul point à ses cinq derniers matchs. Le rapide attaquant a été victime de quatre revirements
6
3
Première période
1-Mon: Brendan Gallagher (11) (Pacioretty, Carr)AN-4:10 2-Det: Anthony Mantha (12) (Ouellet)5:14 3-Det: Tomas Tatar (8) (Nyquist, Kronwall)AN-15:43
Punitions: Glendening (Det) 2:12, Danault (Mon) 5:23, Zetterberg (Det) 11:00, De La Rose (Mon) 15:13.
Deuxième période
4-Mon: Charles Hudon (3) (Plekanec, Gallagher)4:46 5-Mon: Andrew Shaw (6) (Danault)5:29 6-Mon: Alex Galchenyuk (6) (Byron, De La Rose)17:49
Punitions: Hudon (Mon) 0:29, Kronwall (Det) 10:47.
Troisième période
7-Mon: Brendan Gallagher (12) (Petry, Plekanec)8:35 8-Mon: Max Pacioretty (8) (Petry, Danault)AN-15:59 9-Det: Frans Nielsen (7) (Mantha, Larkin)AN-17:36
Punitions: Nyquist (Det) 15:08, Plekanec (Mon) 17:16.
Tirs au but
Montréal 6 - 13 - 6 - 25 Detroit 13 - 9 - 9 - 31
Gardiens:
Mon: Carey Price (G, 7-7-1). Det: Jimmy Howard (P, 8-8-4).
Avantages numériques:
Mon: 2 en 4, Det: 2 en 4.
Arbitres:
Dave Jackson, Kendrick Nicholson.
Juges de lignes:
Steve Miller, Tim Nowak.
ASSISTANCE:
19 515.
Brendan Gallagher
Charles Hudon
★★
Tomas Plekanec
★★★
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.