/sports/hockey/canadien
Navigation

Hudon à sa place

Il fait de l’excellent travail en l’absence d’Artturi Lehkonen

SPO-HKO-HKN-MONTREAL-CANADIAENS-V-DETROIT-RED-WINGS
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien a retrouvé son sourire et sa confiance avec quatre victoires d’affilée. La bande à Claude Julien aura l’occasion de poursuivre son ascension en recevant la visite des Red Wings de Detroit, samedi soir, au Centre Bell.

Maintenant installé au troisième rang de la faible division Atlantique avec 27 points, le CH a retrouvé un seuil de respectabilité avec un dossier de ,500 (12-12-3).

« Honnêtement, je n’étais même pas au courant que nous étions à ,500, a affirmé Brendan Gallagher après le gain à Detroit. Je comprends que nous jouons mieux dernièrement, mais je ne compte pas nécessairement le nombre de victoires. Tout ce que j’avais besoin de savoir, c’est que cette semaine était très importante pour nous. Avec deux victoires dans la division, c’est bien, mais si on échappe le match de samedi, ça n’aura pas servi à grand-chose. »

Sans trop faire de bruit, Charles Hudon est l’un des acteurs clés de la relance de l’équipe. Le Québécois a profité de la blessure à Artturi Lehkonen pour décrocher un rôle plus important en compagnie de Tomas Plekanec et de Gallagher.

« Charles joue du très bon hockey, a dit Gallagher. Il joue avec confiance. C’est sa première saison complète dans la LNH et les passages plus difficiles peuvent survenir, mais en continuant de jouer intelligemment et de travailler fort jour après jour, c’est sûr qu’il en tirera profit. »

Le travail avant tout

Avec Plekanec qui gagne ses mises en jeu et la ténacité de Gallagher et Hudon, ce trio passe beaucoup de temps en possession de rondelle.

« C’est ce qu’on s’est dit Gally et moi, il faut qu’on soit les deux joueurs qui travaillent le plus, a affirmé Hudon. On essaie de le faire à chaque match. On essaie de connaître de bons débuts de match pour donner du rythme à l’équipe. À date, ça va bien. Il faut continuer là-dessus. »

Depuis la perte de Lehkonen, Hudon a récolté quatre points (1 but, 3 passes) à ses neuf derniers matchs. Mais il est surtout plus impliqué avec un temps de jeu moyen de 14 min 51 s

« Je me concentre sur des choses assez simples et ça part par du jeu intelligent dans mon territoire, a expliqué le numéro 54. Quand je fais de bonnes choses en territoire défensif, j’augmente mes chances de repartir rapidement dans l’autre zone. Je gagne en confiance, je garde la rondelle un peu plus longtemps. Je ne force pas des jeux.

« Oui, je prends du rythme, a-t-il poursuivi. Je ne décide pas de mon temps de jeu. Mais si je prouve que je mérite plus de minutes, Claude me fera confiance. Il y a une belle complicité au sein de notre trio, nous nous parlons beaucoup. »

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.