/finance/news
Navigation

Investir en immobilier à ma retraite : une bonne idée ?

打印
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous êtes à la retraite et vous pensez qu’il est trop tard pour investir en immobilier ? Détrompez-vous.

La réalité de 2017 est que nous vivons de plus en plus vieux. Beaucoup d’entre nous vivront jusqu’à l’âge de 85, 90 voire 100 ans. Mais de vivre plus longtemps demande aussi des revenus !

Si vous êtes en bonne forme physique, que vos finances sont en santé et que vous entendez profiter de la vie encore plusieurs longues années, vous avez tout intérêt à considérer les options suivantes.

Pourquoi vivre dans si grand ?

Voilà une question que se posent de nombreux retraités une fois que leurs enfants ont quitté le domicile familial. D’autant plus que cette grande maison, même si l’hypothèque est entièrement payée, ne rapporte pas grand-chose, hormis peut-être l’inflation de sa valeur avec le temps. Cependant, vous ne reverrez votre argent seulement au moment de vendre votre maison, c’est-à-dire dans plusieurs années, et peut-être même jamais.

Une autre avenue rentable serait de louer une partie de votre maison, par exemple en accueillant un chambreur ou encore en transformant votre sous-sol en studio.

Mais il y a mieux ! Si votre grande maison est inutilement grande et qu’elle ne rapporte rien, pourquoi ne pas la vendre ?

Prêtez votre argent

En vendant votre grande maison, vous pourriez en acquérir une plus petite à un prix moindre que le gain de votre vente. Ce surplus de liquidité pourrait vous permettre de prêter de l’argent à titre de prêteur privé, à des taux d’intérêt qui varient généralement entre 8 et 15 % par année.

Par exemple, un surplus de 150 000 $ prêté à 12 % pour une hypothèque pourrait rapporter 18 000 $ au bout d’un an. Pas mal, non ?

Misez sur l’immobilier locatif

Si votre santé et votre forme physique le permettent, vous pourriez aussi acheter un petit immeuble à revenus (par exemple un six logements) et vous y loger à titre de propriétaire occupant. Cette acquisition vous permettrait de vous loger gratuitement grâce aux revenus de loyer.

Autrement dit : ce sont vos locataires qui paieront pour votre hypothèque, et vous aurez plus d’argent dans vos poches.

En plus, au lieu de léguer à vos héritiers une grande maison vide, vous pourrez leur léguer un immeuble rempli de locataires, et donc une source de revenus additionnels.

Conseils

Avant de vendre votre maison, vérifiez auprès d’un courtier hypothécaire si vos revenus de retraite vous permettent d’emprunter suffisamment d’argent pour investir dans un immeuble à revenus.

Peu importe votre âge, entourez-vous d’une solide équipe. Inscrivez au sommet de votre liste le nom d’un bon notaire ainsi que celui d’un avocat spécialisé dans l’immobilier. Ces deux professionnels pourront vous aider à rédiger de bons contrats qui vous protégeront en cas de problème.

► Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.