/sports/hockey
Navigation

Jiri Sekac s’est fait pousser des ailes

Jiri Sekac s’est fait pousser des ailes
Photo courtoisie Vadim Kitaev

Coup d'oeil sur cet article

KAZAN | Porter l’uniforme de quatre formations en deux saisons, voilà qui n’est pas une façon très reluisante de laisser sa marque dans la LNH. Si le passage de Jiri Sekac en Amérique du Nord en a laissé plusieurs sur leur appétit, le Tchèque fait les délices des partisans du AK Bars.

En l’absence Justin Azevedo, le meilleur pointeur de l’équipe au cours des trois dernières saisons, c’est sur les épaules de Vladimir Tchyakov et les siennes que reposent les espoirs de l’équipe en attaque.

Jusqu’ici, l’attaquant de 25 ans ne déçoit pas. En 39 rencontres, il affiche un dossier de 31 points (12 buts, 19 passes), un sommet chez le AK Bars.

Jusque dans les coins

Lors du passage du Journal, Sekac volait littéralement sur la glace. En plus de transporter la rondelle sur de longues distances, l’ailier droit feintait à sa guise en territoire adverse. Il faut admettre que la brigade défensive du Dinamo de Minsk n’est pas la plus fiable. Mais quand même.

Bien qu’on le savait rapide, ce n’est pas le type de séquences auxquelles il nous a habitués au cours de son séjour de 50 matchs avec le Canadien.

« Comme tout le monde le sait, mon principal atout est ma rapidité. Alors quand je peux l’utiliser sur une grande surface comme celle-là, c’est un gros avantage pour moi », a expliqué Sekac à l’auteur de ces lignes.

Impliqué dans les coins de patinoire et le long des rampes, il a même accepté d’encaisser une mise en échec pour permettre à Stanislav Galiyev de marquer un but. D’ailleurs, il a participé aux trois buts des siens, ce soir-là.

« Nous nous sommes fait botter le derrière par notre entraîneur lors des derniers matchs. Disons que ça nous a motivés, a-t-il mentionné. Cela dit, ça va très bien pour moi depuis le début de la saison. Pour notre équipe également. »

Acquis à titre de joueur autonome par le Tricolore le 1er juillet 2014, Sekac fut échangé aux Ducks d’Anaheim, près de huit mois plus tard, en retour de Devante Smith-Pelly. Après avoir totalisé 16 points en 50 rencontres avec le Canadien, Sekac en a ajouté 13 en 58 matchs avec les Ducks, les Blackhawks et les Coyotes.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.