/sports/hockey
Navigation

Stabilisateur d’une jeune brigade

Stabilisateur d’une jeune brigade
Photo courtoisie AK Bars

Coup d'oeil sur cet article

KAZAN | Zinetula Bilyaletdinov a beau vouloir exercer un style de jeu hermétique et défensif, la recette n’est pas toujours évidente avec une brigade dont cinq des huit membres sont âgés de 24 et moins.

Par conséquent, l’arrivée d’Andreï Markov avec l’AK Bars de Kazan a permis à l’entraîneur russe de solidifier sa défense en s’assurant les services d’un pilier.

« Il amène tellement d’expérience à notre équipe. C’est un vétéran qui a beaucoup à donner et qui est une pièce maîtresse de notre équipe », a vanté Bilyaletdinov.

« Ses jeunes coéquipiers l’adorent. Ils savent qu’il peut leur en montrer beaucoup », a poursuivi le Russe qui, dans une autre vie, fut entraîneur adjoint des Jets Winnipeg (1993 à 1995) et des Coyotes de Phoenix (1996-1997).

Une acquisition appréciée

Blessé à une jambe depuis la mi-octobre, Justin Azevedo n’a d’autre choix que de se contenter d’un rôle de spectateur attentif lorsque ses coéquipiers sautent sur la patinoire. Pour lui, la contribution de Markov ne fait aucun doute.

« C’est un joueur très intelligent, un défenseur solide. Sérieusement, je ne l’ai pratiquement jamais vu se faire battre à un contre un », a indiqué l’athlète de 29 ans.

Jiri Sekac, qui a partagé le vestiaire du Centre Bell avec lui durant quelques mois lors de la saison 2014-2015, est du même avis.

« Son acquisition a été une excellente nouvelle pour nous. C’est l’un de nos meilleurs défenseurs. Je suis certain que les jeunes suivent son exemple et qu’ils peuvent apprendre beaucoup de lui. Il a tellement connu une belle carrière dans la Ligue nationale », a indiqué l’attaquant.

Les bonnes habitudes...

Même loin de Montréal, le défenseur de 39 ans a gardé les bonnes habitudes qui le caractérisaient lors de ses 16 saisons avec le Canadien.

« Il arrive à l’aréna une heure avant tout le monde. Il va dans le gym et fait sa routine. Il prend un soin jaloux de son corps. Il aura 39 ans bientôt (le 20 décembre) et le gars est encore une machine », a constaté Azevedo.

« C’est tellement un leader pour les jeunes de cette équipe. Et même pour un gars comme moi qui a joué dans la Ligue américaine pendant quatre saisons », a-t-il poursuivi.

... et les moins bonnes

Markov a beau arborer le « C » du capitaine, cela ne fait pas de lui un athlète plus volubile qu’autrefois. Azevedo l’a rapidement découvert.

« C’est un joueur très silencieux. Si tu veux lui parler, c’est toi qui dois entretenir la conversation, a-t-il lancé. Mais c’est un super bon gars. Je m’entends très bien avec lui. »

Pour sa part, Sekac savait à quel bonhomme il avait affaire lorsqu’il s’est pointé à Kazan.

« J’ai l’impression qu’il parle un peu plus que dans mes souvenirs de Montréal. En fait, je dirais qu’il est un peu plus parlable », a rigolé le Tchèque en regardant en direction de son coéquipier.

À ce sujet, le message le plus percutant provient de Bilyaletdinov.

« J’ai connu des joueurs qui parlaient beaucoup, mais qui ne foutaient rien sur la glace. Je préfère l’inverse. Andreï ne parle pas, mais il montre comment il faut travailler. »

Ça ne pouvait pas être plus clair.

 

Kazan en bref

  • 1 120 000 habitants
  • 700 km à l’est de Moscou
  • Capitale de la république du Tatarstan
  • Sise sur la rive est du fleuve Volga au confluent de la rivière Kazanka

Histoire

Fondée en 1005, Kazan est conquise en 1552 par le Tsar Ivan IV le Terrible. Elle est surnommée la troisième capitale de Russie, derrière Moscou et Saint-Péterbourg. Kazan est reconnue comme l’une des frontières entre l’Orient et l’Occident, où se côtoient musulmans et catholiques orthodoxes depuis des siècles.

Sports

Reconnue en 2013, lors de l’International Sport Event Management Awards, comme l’une des quatre capitales sportives du monde.

En prévision des Universiades d’été qu’elle allait tenir en 2013, Kazan a fait construire près de 40 bâtiments sportifs, incluant le stade de football Kazan Arena, le Centre de sports aquatiques, l’Académie de tennis et le Palais des sports de combat.

Équipes sportives

AK Bars (hockey) | FK Rubin (soccer) | Sintez (water-polo) | UNICS (basket-ball) | Zenit (volleyball)

Arena Tatneft (domicile du AK Bars) : Aréna de 10 000 places, 35 millions d’euros, inauguré le 29 août 2005

Kazan Arena

Stabilisateur d’une jeune brigade
Photo Jonathan Bernier
  • 465 millions d’euros, inauguré le 14 juin 2013.
  • Un stade de 45 379 places accueillera des matchs de la Coupe du monde de foot en 2018

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.