/news/society
Navigation

Un chauffeur d'Uber s'affiche en faveur du «Bonjour/Hi»

TVA Nouvelles a obtenu des photos où il est écrit «Bonjour/Hi» en gros caractères sur un véhicule d'un conducteur d'Uber.
Photo courtoisie TVA Nouvelles a obtenu des photos où il est écrit «Bonjour/Hi» en gros caractères sur un véhicule d'un conducteur d'Uber.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La compagnie Uber, qui a décidé de rester au Québec en octobre dernier, se voit plonger dans une nouvelle controverse.

TVA Nouvelles a obtenu des photos où il est écrit «Bonjour/Hi» en gros caractères sur un véhicule de l'un de ses conducteurs.

Les photos ont été prises samedi soir sur la rue Metcalfe, au centre-ville de Montréal. Le «Bonjour/Hi» apparaît en blanc sur les portières d'une fourgonnette Dodge Caravan.

Tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du véhicule, on retrouve les autocollants de la multinationale Uber.

S'agit-il d'un geste de provocation de la part d'un chauffeur? Chose certaine, cet événement survient un peu plus d'une semaine après un vote unanime à l'Assemblée nationale qui a demandé aux commerçants d'abandonner la formule «Bonjour/Hi», qui n'est pas assez francophone pour accueillir leurs clients.

«[L’Assemblée nationale du Québec] invite tous les commerçants et tous les salariés qui sont en contact avec la clientèle locale et internationale à les accueillir chaleureusement avec le mot bonjour», peut-on lire dans une motion présentée par le PQ et appuyée par tous les partis, incluant le PLQ.

Cette motion rappelle que le mot «Bonjour» est l’un des plus connus de la langue française chez les non-francophones et qu’il exprime «magnifiquement» la convivialité québécoise.

Joint par TVA Nouvelles, un porte-parole d'Uber au Québec, Jean-Christophe de Le Rue, a déclaré que la compagnie «ne cautionne pas cette initiative isolée».