/news/currentevents
Navigation

Il tue un homme qui lui devait de l’argent et va jouer au casino

FD-MORT-SUSPECTE-LONGUEUIL
Photo d’archives Sy Hoang Nguyen a été trouvé mort par son fils dans sa maison du boulevard Jacques-Cartier à Longueuil, le 27 décembre 2014.

Coup d'oeil sur cet article

Un homme a tué une connaissance qui lui devait de l’argent après avoir appris qu’elle venait de remporter plus de 54 000 $ au casino. Après son crime, il est retourné au casino pour jouer 2000 $ qu’il a réussi à obtenir de la victime.

Accusé de meurtre, Phu Cuong Nguyen a plaidé coupable cette semaine à une accusation réduite d’homicide involontaire. L’accusé et sa victime, Sy Hoang Nguyen (aucun lien de parenté), étaient des joueurs compulsifs avec de graves soucis financiers.

Le 27 décembre 2014, l’accusé, alors âgé de 42 ans, s’est rendu chez la victime, à Longueuil, afin de récupérer les 10 000 $ qu’il lui avait prêtés. Il était alors aux prises avec plusieurs dettes et n’avait que 41 sous dans son compte en banque.

Les créanciers de Phu Cuong Nguyen étaient pressés de revoir la couleur de leur argent et l’avaient menacé de le tuer s’il ne remboursait pas dans les prochaines heures, peut-on lire dans le résumé conjoint des faits déposé à la Cour.

​Mais la victime lui explique alors qu’elle a ses propres problèmes et qu’elle ne peut pas le payer. Pourtant, l’homme de 53 ans était alors bien plus riche qu’il ne le prétendait : il avait gagné le matin même 54 600 $ au casino.

Il n’en a pas dit un mot à celui qui l’a agressé plus tard.

« Je vais mourir »

Plusieurs dettes l’encombrent en effet. Douze jours avant sa mort, la victime avait pris une marge de crédit de 50 000 $. Il avait aussi emprunté 33 000 $ à son fils et à un beau-frère, montant qu’il a immédiatement joué au casino.

Un membre de sa famille a aussi payé 15 000 $ sur une de ses cartes de crédit. Et il avait demandé de l’aide à sa fille, lui écrivant par message texte : « Je vais mourir si tu ne me prêtes pas de l’argent. »

Quelques instants avant le drame, la conversation entre les deux hommes était alors cordiale. L’accusé disait comprendre la situation et a malgré tout réussi à se faire payer 2000 $.

Mais les choses ont dégénéré lorsque l’accusé a surpris une conversation téléphonique de la victime, qui se vantait de l’importante somme d’argent remportée plus tôt. Étonné et choqué de cette révélation, il s’en est pris à la victime, attaquant alors son « honneur ».

La réplique a été cinglante de la part de Sy Hoang Nguyen, qui s’est mis à le dénigrer, résume le document de Cour.

Perte de contrôle

Froissé par les insultes, Phu Cuong Nguyen a avoué qu’à ce moment, il a perdu toute maîtrise de lui-même. Il s’est emparé d’un marteau qui traînait sur un bureau et a assené neuf coups à la tête de la victime. Paniqué, l’assaillant a pris la fuite. Il s’est rendu au Casino de Montréal pour y jouer les 2000 $ qu’il venait de recevoir de la victime. Il ignorait alors que Sy Hoang Nguyen avait pour 27 500 $ de chèques sur lui et que plusieurs liasses de billets de banque traînaient dans la maison.

C’est le fils de la victime qui a retrouvé le corps ensanglanté de son père plusieurs heures après l’agression. Phu Cuong Nguyen a été arrêté deux mois plus tard, grâce à différentes techniques d’enquête. Il a été accusé de meurtre non prémédité.

Mais selon les faits présentés par son avocat, Me Jean-François Lambert, il avait agi à la suite de la provocation de la victime. Il a ainsi pu plaider coupable à une accusation réduite d’homicide involontaire. Il a écopé d’une peine de 15 ans de détention.