/news/currentevents
Navigation

À nouveau arrêté nu dans la rue à Québec

Il s’était déshabillé devant la Maison-Blanche en 2014

En mai 2014, Michel Béchard avait passablement fait parler de lui aux États-Unis.
Photo courtoisie En mai 2014, Michel Béchard avait passablement fait parler de lui aux États-Unis.

Coup d'oeil sur cet article

Un résident de l’île d’Orléans qui s’était complètement déshabillé devant la Maison-Blanche à Washington a de nouveau été arrêté pour les mêmes raisons, mais cette fois dimanche, à Québec.

En mai 2014, Michel Béchard avait passablement fait parler de lui aux États-Unis après s’être fait arrêter de façon musclée par les services secrets devant la Maison-Blanche. L’homme s’était présenté sur Pennsylvania Avenue et avait demandé à parler au président Barack Obama.

Après s’être fait évidemment refuser l’accès, Michel Béchard avait retiré tous ses vêtements. Pendant son arrestation devant plusieurs touristes, deux officiers avaient été légèrement blessés.

Michel Béchard avait été arrêté nu devant la Maison-Blanche en 2014.
Photo: Twitter/@SuzGamboa
Michel Béchard avait été arrêté nu devant la Maison-Blanche en 2014.

Récidive

Or, l’homme de 59 ans s’est de nouveau fait arrêter pour les mêmes motifs dimanche, à Québec, sur le boulevard Charest. Vers 15 h, l’homme se serait mis nu devant plusieurs témoins qui ont appelé les policiers.

L’arrestation s’est faite sans difficulté et une ambulance a été appelée sur place pour prendre en charge Michel Béchard. L’homme a toutefois refusé le transport vers l’hôpital, de sorte qu’il a été amené en détention.

Accusé lundi de s’être trouvé nu dans un endroit public, Béchard a aussi été accusé de non-respect d’engagement. Plus encore, il s’avère que l’accusé se serait aussi dénudé le 2 décembre dernier, de même qu’à deux reprises en juillet, toujours au centre-ville de Québec. Lors de son passage en cour lundi, une demande d’évaluation psychologique a donc été demandée.

Michel Béchard se serait aussi dénudé le 2 décembre dernier (photo), de même qu’à deux reprises en juillet, toujours au centre-ville de Québec.
Photo Pascal Huot
Michel Béchard se serait aussi dénudé le 2 décembre dernier (photo), de même qu’à deux reprises en juillet, toujours au centre-ville de Québec.

Interdit à Washington

Après avoir été remis en liberté en 2014, Michel Béchard avait pu revenir au Québec pour finalement éviter la prison américaine à condition de respecter un large périmètre entourant la Maison-Blanche et de ne pas vivre à Washington. À l’époque, Michel Béchard s’était rendu aux États-Unis sans avertir ses proches et sans motif clair.

Au moment de l’arrestation, l’accusé était un peintre qui travaillait aux Pinceaux d’or, un organisme offrant des ateliers d’art aux personnes âgées vivant en CHSLD. Ses collègues étaient abasourdis de son arrestation, le décrivant comme un homme sans histoire.