/news/society
Navigation

Aide au Groupe Capitales Médias: Québecor soulève des inquiétudes

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau
Photo d'archives TOMA ICZKOVITS Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Québecor soulève des inquiétudes quant à l’indépendance de la presse concernant l’aide qui serait octroyée au Groupe Capitales Médias par le gouvernement québécois.

«Une telle aide, annoncée à l’aube d’une année électorale, soulève des questions importantes sur l’indépendance de la presse et les méthodes de soutien gouvernemental à un seul intervenant de la presse écrite alors que de nombreux autres groupes font face aux mêmes défis», a-t-on souligné dans un communiqué diffusé mercredi.

Groupe Capitales Média, qui regroupe les quotidiens régionaux La Voix de l’Est, La Tribune, Le Nouvelliste, Le Soleil et Le Quotidien, devrait obtenir un prêt de plusieurs millions pour financer sa transition vers le numérique.

«Si le gouvernement du Québec décide de subventionner la presse écrite, il devrait le faire dans la plus grande transparence et selon des conditions qui assurent la plus grande indépendance des médias. Cela ne peut se faire qu’après une réflexion impliquant un ensemble de partenaires de la société civile : groupes de presse, journalistes, universitaires, organismes et citoyens.»

Les journaux du groupe étaient anciennement la propriété de Power Corporation, de la famille Desmarais, qui s’en est départi pour ne conserver que le journal La Presse. C’est l’ancien ministre libéral Martin Cauchon qui en est devenu le propriétaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.