/finance/business
Navigation

Québec prêt à aider d’autres groupes médiatiques

La ministre de l’Industrie, Dominique Anglade
Photo Stevens LeBlanc La ministre de l’Industrie, Dominique Anglade

Coup d'oeil sur cet article

Avec un prêt de 10 millions $ consenti au Groupe Capitales Médias, le gouvernement Couillard ne ferme pas la porte à aider d’autres médias qui en feront la demande.

« Oui, si d’autres médias en font la demande, on sera là pour eux. On ne peut pas décider des gagnants et des perdants », a indiqué la ministre de l’Industrie, Dominique Anglade, de passage à Saguenay.

Avec cette aide financière de 10 millions, ce sera d’ailleurs la première fois qu’Investissement Québec investit directement dans une entreprise de presse.

La ministre Anglade s’est elle aussi défendue d’investir dans une salle de nouvelles, une première au Québec pour un gouvernement.

« On investit dans une entreprise. On ne devient pas propriétaire, on ne devient pas actionnaire principal. On fait un prêt. Je fais confiance aux journalistes », a-t-elle précisé.

Optimisme

Le président du Syndicat des communications du Progrès du Saguenay affilié à la FNC-CSN a de son côté dit voir du positif dans tous les changements à venir au sein du groupe de presse.

« On est optimiste. Il se passe quelque chose et la direction semble avoir un plan de match qui tient la route », a fait savoir Louis Tremblay.

D’un bon œil

Le président d’Icimédias, qui vient d’acheter 21 hebdomadaires en Montérégie et au Centre-du-Québec, Renel Bouchard, voit par ailleurs d’un bon œil cet investissement du gouvernement dans les médias régionaux.

« C’est évident que les quotidiens c’est très différent de ce que nous on fait dans les hebdos. Le Soleil n’est pas un quotidien régional. Le Droit d’Ottawa non plus. Mais des quotidiens à Trois-Rivières ou à Chicoutimi font partie de l’ensemble de la presse régionale », a-t-il dit.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.