/news/transports
Navigation

Un joyau du patrimoine a été défoncé

Un camionneur aurait embouti l’un des derniers ponts couverts du Québec vieux d’environ 150 ans

Un camionneur aurait  endommagé le pont couvert de Freeport en Montérégie, vendredi, mais aurait aussi arraché les deux portails servant à retenir les véhicules trop hauts.
Photo courtoisie Michel Grondin Un camionneur aurait endommagé le pont couvert de Freeport en Montérégie, vendredi, mais aurait aussi arraché les deux portails servant à retenir les véhicules trop hauts.

Coup d'oeil sur cet article

Un camionneur insouciant aurait défoncé l’un des derniers ponts couverts au Québec vieux de près de 150 ans non loin de Cowansville, en Montérégie, sans même s’arrêter.

« C’est triste parce que c’est un joyau de notre région », indique la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard.

<b>Sylvie Beauregard</b><br>
<i>Mairesse</i>
Photo courtoisie
Sylvie Beauregard
Mairesse

Elle a appris avec stupéfaction que le pont couvert de Freeport, bâti dans les années 1870, avait été embouti par un chauffeur vendredi en matinée.

En plus du toit du pont qui a été passablement amoché, les deux portails servant à mesurer la hauteur des véhicules de chaque côté du pont ont été complètement arrachés, confirme-t-elle.

Un camionneur aurait  endommagé le pont couvert de Freeport en Montérégie, vendredi, mais aurait aussi arraché les deux portails servant à retenir les véhicules trop hauts.
Photo courtoisie Michel Grondin

Un conducteur a été arrêté et se verra remettre un constat d’infraction, a affirmé une porte-parole de la Sûreté du Québec. L’incident serait considéré comme un délit de fuite.

Jamais arrivé en 20 ans

La structure a été bloquée à la circulation en attendant que les autorités inspectent son état.

Un incendie mineur avait déjà endommagé ce pont couvert l’été dernier, mais ce serait la première fois depuis plus de vingt ans qu’un véhicule trop gros l’emboutit, indique la mairesse Beauregard qui habite Cowansville depuis 1994.

« Pour nous, c’est important de tout faire pour pouvoir le conserver », explique Mme Beauregard qui espère que le ministère des Transports investira pour le réparer.

Plus que 83 au Québec

Selon l’ancien président de l’Association des ponts couverts du Québec, Gérald Arbour, ces incidents sont toutefois monnaie courante à l’échelle de la province.

Près de 1500 ponts couverts auraient été construits au Québec et le plus récent daterait de 1958 et est situé en Abitibi, explique-t-il. Depuis, plus aucun n’a été bâti et seulement 83 ponts couverts seraient encore praticables, selon M. Arbour.

« Ce n’est plus adapté du tout, les autobus, les ambulances et les camions d’ordures ménagères ne passent pas », explique l’auteur d’un livre consacré entièrement aux ponts couverts. La valeur des quelques derniers exemplaires est donc devenue encore plus grande, selon M. Arbour.