/misc
Navigation

5 cadeaux différents à offrir aux jeunes parents

5 cadeaux différents à offrir aux jeunes parents
https://www.news-fraiches.com/9309201/noel-une-fete-en-famille.html

Coup d'oeil sur cet article

Je me suis surprise à entonner gaiement Les Anges dans nos Campagnes, en fin de semaine. J’ai pas chialé quand j’ai entendu Elvis à chaque poste de radio. J’ai même ressenti une petite pointe de fébrilité au détour d’une allée de décorations, au Dollo. Je pense qu’on peut dire que l’esprit des fêtes s'est emparé de moi.

 

En jasant avec mes amies, l’envie m’est venue de m'imposer comme porte-parole de mes collègues parents et de faire une liste non exhaustive des cadeaux qui pourraient faire une différence dans leur quotidien.

Et que peu d'entre eux oseront mettre sur la liste qu'ils enverront au Père Noël.

Voici donc quelques suggestions d’attentions à faire aux membres de votre famille ou à vos amis à la tête d’une tribu. Gênez-vous pas pour partager. On sait jamais, ça pourrait rendre service à un ami qui a peur d’affirmer tout haut ses besoins!

  1. Du temps. Ouep. Du vrai temps. Comme ça, gratis. Du temps pas de stress, pas d’organisation. Pas de responsabilité de GO, pas d’activité à organiser. Juste être assis dans le sofa, pis jaser ou jouer aux cartes. On peut même amener la chose à un autre niveau en offrant du temps imprévu! Je sais, c’est pas évident, de nos jours, parce que souvent les familles habitent loin les unes des autres, mais on s’entend que si t’as jamais de temps de couple à la base, la petite heure à aller marcher seuls tous les deux peut vraiment être appréciée!

  2. Des batteries. Rechargeables, avec le chargeur, en variété et quantité suffisantes. On a tendance à surestimer la durée de vie des batteries incluses avec les jouets tonitruants et à sous-estimer la quantité de piles nécessaires pour les faire fonctionner. Ah pis la machine à musique, dans le lit du petit, qui brûle des D à la vitesse de l’éclair. Pis les machins électroniques. Je suis pas mal convaincue que tout humain chef d’un clan a souhaité, un jour, recevoir des piles à Noel.

  3. Du ménage. Je saiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis, c’est déjà poche de faire du ménage chez soi. C’est pas très tentant d’en faire chez les autres. Sans compter que c’est vraiment pas tout le monde qui est à l’aise avec le fait de laisser sa belle-mère récurer sa toilette ou plier ses bobettes. Mais en bonne disciple de l’adage « Chaque petit geste compte », je m’en vais vous donner quelques exemples d’aides pas trop intrusives qui font du bien. Des fois, juste de passer un petit balai dans la cuisine peut être sympathique. Une guenille sur le plan de travail, sortir la récup’, ranger les jouets dans la salle de jeux (ou juste les mettre en tapon dans le coin de la dite salle de jeux), rincer la vaisselle; toutes des choses qui peuvent se faire subtilement et sans cérémonie mais qui enlèvent un peu de la saudite charge mentale.

  4. De la bouffe. Une de mes amies a l’habitude de cuisiner en double les mets qu’elle sait que j’aime. Ou des fois, elle me laisse des lunchs sur son perron. Ok, on habite tout près, mais vous comprenez le principe. C’est des petites pensées qui réchauffent le cœur, ne coûtent pas un bras et rendent autant heureux la cuisinière que celui qui déguste!

  5. De la présence sans jugement. Ça dit ce que ça a à dire. Je le sais, que quand mes enfants auront à leur tour des enfants, j’aurai ben de la misère à les voir aller avec leurs méthodes « avant-gardistes » sans m’ingérer. Mais du renforcement positif sur nos bons coups, ça fait tellement de bien à l’estime parentale. Venant de nos proches, c’est encore plus puissant : ça aide à tasser le rideau de découragement qui assombrit parfois nos bons moments!

 

J’ai pas la prétention d’avoir fait une liste complète, ni de penser que mes idées touchent tout le monde et cette liste est très loin d’une liste de reproches à l’endroit des proches de jeunes familles. J’ai l’impression, ces temps-ci particulièrement, que plusieurs parents se sentent dépassés par leur réalité et qu’ils attendent trop souvent d’être au bout du rouleau pour appeler à l’aide, alors que de simples petits gestes pourraient grandement alléger leur quotidien.

 

Je pourrais publier a nouveau ces suggestions en juillet, et elles seraient tout aussi pertinentes, mais l’esprit des fêtes est une période de partage, hein! Alors aussi bien en profiter!