/news/consumer
Navigation

Nouvelle boutique illégale de cannabis

Sur l’application Weedmaps, qui permet de localiser la boutique, cette dernière affiche des photos de bocaux contenant des cocottes de cannabis destinées à l’usage récréatif.
Photo Weedmaps Sur l’application Weedmaps, qui permet de localiser la boutique, cette dernière affiche des photos de bocaux contenant des cocottes de cannabis destinées à l’usage récréatif.

Coup d'oeil sur cet article

Un dispensaire de cannabis illégal a ouvert ses portes depuis peu à Montréal, un an après que le SPVM a fait fermer plusieurs boutiques du même genre.

Ce commerce nommé La Clinique Verte qui vend différentes variétés de cannabis récréatif est installé dans un appartement au premier étage d’un immeuble de la rue Notre-Dame.

Lorsque Le Journal s’y est présenté, le vendeur présent a refusé de répondre à nos questions.

Si ce commerce illégal n’a pas pignon sur rue, il est facilement localisable grâce à l’application pour cellulaire Weedmaps qui permet de repérer les points de vente de marijuana autour de soi.

D’AUTRES VENDEURS

En plus de ce dispensaire, l’application permet aussi d’entrer en contact avec au moins quatre autres vendeurs proposant la livraison ou l’envoi postal de pot illégalement.

Interrogé par Le Journal au sujet de ce dispensaire illégal, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) affirme n’avoir reçu jusqu’ici aucune plainte concernant l’établissement, mais assure qu’il le fera fermer s’il y a lieu.

« On va tout de même ouvrir une enquête évidemment, indique l’inspecteur Mohamed Bouhdid du poste 21 qui couvre le Vieux-Montréal. Mais l’on va toujours prioriser les dossiers où il y a des plaintes de résidents. »

M. Bouhdid ajoute que l’application Weedmaps est bien connue du SPVM qui a procédé dans les derniers mois à une perquisition et plusieurs arrestations liées à de la vente de pot via cette plateforme en ligne.

PAS LE PREMIER

Ce dispensaire de cannabis illégal n’est pas le premier à ouvrir ses portes à Montréal.

En décembre 2016, la police de Montréal avait fait fermer deux jours après leur ouverture six dispensaires illégaux de la chaîne Cannabis Culture, dirigée par l’entrepreneur et activiste Marc Emery.

L’homme qui a déjà ouvert plusieurs succursales à Toronto et Vancouver avait été arrêté avant d’être finalement relâché.

En attendant que la légalisation entre en vigueur en juillet prochain, la vente de cannabis récréatif reste interdite au Québec.