/news/society
Navigation

Capitales Médias et Le Devoir devront avoir un «nouveau modèle d’affaires»

L’aide financière de Québec confirmée, mais les garanties exigées restent imprécises

Coup d'oeil sur cet article

L’aide accordée à Capitales Médias et au journal Le Devoir se confirme. Les deux entreprises devront notamment accoucher d’un nouveau modèle d’affaires, en vertu de leur entente avec Québec.

On apprenait à la mi-décembre que le gouvernement attribuerait un prêt de 10 millions $ au Groupe Capitales Médias (GCM). Une semaine plus tard, Le Devoir annonçait qu’il bénéficierait d’un prêt dans des conditions similaires, mais cette fois au montant maximal de 526 000 $.

C’est maintenant officiel depuis la publication, mercredi, de ces décisions dans la Gazette officielle du Québec.

Les décrets établissent clairement que les sommes sont à la disposition des quotidiens pour « mettre en œuvre un programme de transformation » vers le numérique et pour « mettre en place un nouveau modèle d’affaires ».

Dans les deux cas, l’initiative émane des entreprises elles-mêmes, précise-t-on. Et c’est parce que leurs projets présentent « un intérêt économique important pour le Québec » que le gouvernement a acquiescé.

Garanties imprécises

Sans surprise, c’est le bras financier du gouvernement, Investissement Québec, qui administrera les prêts. L’organisme est ainsi autorisé à « fixer toute autre condition ou modalité usuelle » nécessaire à l’atteinte de ses objectifs.

Toutefois, le document contient peu de précisions sur les garanties ou conditions de remboursement exigées aux groupes médiatiques. L’aide financière devra être octroyée selon des modalités « qui seront substantiellement conformes aux paramètres établis à la recommandation ministérielle », peut-on lire.

Lors de l’annonce du prêt à GCM, son propriétaire, Martin Cauchon, a vigoureusement défendu l’indépendance de ses salles de nouvelles. Toute remise en question de celle-ci est « fondamentalement une insulte pour les journalistes », avait tonné l’ex-ministre fédéral libéral, qui possède Le Soleil (Québec), Le Droit (Ottawa-Gatineau), Le Quotidien (Saguenay), Le Nouvelliste (Trois-Rivières), La Tribune (Sherbrooke) et La Voix de l’Est (Granby).

Dans la compétition, le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a plutôt vu dans cette aide gouvernementale un régime « d’exception » et un apparent « favoritisme ».

Pour sa part, la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, a souligné que cette entente permettrait d’éviter la perte de nombreux emplois.

« Centre commercial virtuel »

Rappelons que l’aide versée à GCM s’inscrit dans un plan plus vaste totalisant 26 millions $, qui comprendrait entre autres un projet de « centre commercial virtuel ».

De son côté, Le Devoir prévoit investir 5,2 millions $ dans sa transition numérique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.