/travel
Navigation

D’Iberville à La Havane

La statue de Pierre Le Moyne d’Iberville à La Havane.
Photo courtoisie La statue de Pierre Le Moyne d’Iberville à La Havane.

Coup d'oeil sur cet article

Sous les dalles de la place d’Armes de La Havane, près du Castillo de la Real Fuerza, reposent les restes du légendaire Pierre Le Moyne d’Iberville. C’est dans cette forteresse militaire que le téméraire guerrier avait pris son dernier repas en compagnie du gouverneur de La Havane, le capitaine général Pedro Alvarez de Villarin.

D’Iberville était un visionnaire. Il voyait et voulait l’Amérique du Nord française. Il savait que le temps pressait, car les Anglais étaient plus déterminés que les Français. Il eut donc l’idée de s’allier aux Espagnols, qui étaient déjà installés sur certains territoires américains et des Caraïbes.

La Havane lui servait de base et de quartier général. C’est à partir de cette île qu’il remontait la côte américaine ou lançait ses expéditions guerrières dans les Antilles. Il ne lâchait pas facilement prise et s’emparait de tout ce qui était en possession de l’ennemi pour grossir son butin de guerre et rémunérer ainsi ses troupes. Sur tout le continent, on le craignait.

C’est dans de telles dispositions qu’il proposa une alliance avec les Espagnols. Le nouveau gouverneur de La Havane se laissa séduire par ce projet de conquête du Canadien et il accepta de mettre ses troupes à son service. Mais les Anglais, jamais bien loin, ne s’avouaient pas vaincus.

Fin tragique

Alors qu’ils mangeaient ensemble pour sceller leur alliance, les deux hommes furent atteints d’une même maladie fatale. On raconte qu’ils auraient été empoisonnés par l’ennemi anglais. Le « Canadien » fut inhumé le 9 juillet 1706, sous le nom d’« el general Don Pedro Berbila ». La défaite de 1760 n’aurait peut-être jamais eu lieu si d’Iberville, avec l’aide des Espagnols, avait réalisé son rêve.

Mon conseil de la semaine :

Le 31 décembre au soir, si vous circulez autour de minuit sous les balcons des rues étroites de la ville, il y a de forts risques que vous soyez arrosés par une chaudière d’eau froide. C’est qu’un peu avant minuit, on doit se débarrasser de tout ce qu’il y a eu de mauvais au cours de l’année, pour faire de la place aux bons esprits pour l’année qui vient.