/sports/hockey/canadien
Navigation

Le bulletin du Canadien: peu à se mettre sous la dent

Coup d'oeil sur cet article

Autant l’attaque du Canadien semble en panne soir après soir, autant elle en a surpris plusieurs en marquant dix buts contre les Red Wings et sept autres contre les Canucks au cours du dernier mois.

Ces deux explosions ainsi que la séquence de cinq victoires de la fin de novembre ont été les seuls grands moments de réjouissance des partisans du Tricolore... jusqu’à jeudi.

D’ailleurs, ceux-ci n’ont pas manqué de faire connaître leur mécontentement en désertant de plus en plus le Centre Bell. Même les trois semaines loin du domicile n’ont pas semblé réconcilier le Tricolore et les amateurs.

Il faut dire que Carey Price n’a pas aidé la situation en quittant à plusieurs reprises la surface de jeu, à la sauvette, sans saluer les spectateurs.

L’apathie et l’indifférence démontrées à l’endroit des hommes de Claude Julien lors de la visite des Sharks en disaient long sur le désenchantement des amateurs de hockey montréalais.

Il aura fallu une performance époustouflante face au Lightning pour que la demeure de la formation montréalaise reprenne vie.

« C’est une sensation dont on devra se souvenir. On joue pour nous, mais aussi pour nos partisans, a reconnu Max Pacioretty après la victoire. Jouer du hockey divertissant contre la meilleure équipe de la ligue, c’est plaisant. »

Affinités déficientes

Effectivement, il y avait un bail qu’on n’avait pas assisté à un match excitant du Canadien, à une rencontre où l’intensité s’approchait de celle d’un duel de séries éliminatoires.

À ce point que, l’instant de cette rencontre, on a oublié que le Tricolore éprouve beaucoup d’ennuis à trouver le fond du filet. Des cinq buts qu’il a inscrits à ses six derniers matchs, seulement deux l’ont été à forces égales.

Claude Julien a beau essayer toutes les combinaisons possibles, aucune affinité ne semble se développer au sein des membres de ces différentes unités.

Peut-être que ce gain face à la meilleure formation du circuit aura des effets bénéfiques sur les troupes. La visite des Canucks, dimanche soir, pourrait être un autre bon remède.