/news/currentevents
Navigation

Elle raconte le soir où Charles Dutoit l'aurait agressée

Coup d'oeil sur cet article

La chanteuse et actrice Mary Lou Basaraba a raconté, en entrevue à l’émission Le 9 Heures à LCN lundi, ce qui s’est produit le soir où l’ancien directeur de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) Charles Dutoit l’aurait agressée.

Selon elle, l’événement s’est produit en 1978, alors que Mme Basaraba était journaliste. À l’époque, elle avait été invitée par l’OSM à se rendre au domicile du maestro pour réaliser une entrevue pour le magazine de la Place des Arts.

« L’OSM m’a dit : “Viens à son appartement. Il a préparé le dîner pour vous deux. Il a mentionné homard.” a expliqué Mme Basaraba. C’était une surprise pour moi d’aller à une place privée pour faire une entrevue comme ça. »

Le soir venu, la journaliste, qui avait 25 ans à l’époque, a constaté que quelque chose n’était pas normal dès que Charles Dutoit a ouvert sa porte.

« Il n’avait pas l’air bien, comme s’il venait de se réveiller. Il n’était pas dans son état normal. J’ai pensé que ce n’était peut-être pas un bon moment pour l’entrevue. »

Elle a affirmé que Charles Dutoit s’est immédiatement jeté sur elle dès qu’elle s’est assise sur le canapé.

« Il a mis ses mains sur ma poitrine, entre mes jambes. J’ai dit “non, je suis ici pour l’entrevue” », a-t-elle dit.

Mary Lou Basaraba a raconté avoir été capable de le repousser. Elle a ensuite refusé une invitation d’aller au restaurant.

La chanteuse et actrice a décidé de briser le silence près de 40 ans plus tard après avoir entendu aux nouvelles le témoignage d’une musicienne de 25 ans qui a affirmé avoir été victime de Charles Dutoit.

Mary Lou Basaraba fait partie des six femmes s’étant signalées à l’Associated Press comme victimes d’agressions sexuelles de la part du renommé chef d’orchestre.

Ces femmes s’ajoutent aux quatre autres qui avaient affirmé le mois dernier avoir été agressées sexuellement par Charles Dutoit entre 1985 et 2010.

Celui qui a dirigé l’OSM de 1977 à 2002 avait alors nié ces allégations, les qualifiant de « choquantes ». « Les allégations contre moi sont un choc pour moi ainsi que pour mes amis et collègues, avait déclaré M. Dutoit dans un communiqué obtenu notamment par le Telegraph de Londres. Je ne reconnais pas l’homme ou les actions décrits dans les médias. »

Le chef d’orchestre a démissionné la semaine dernière de son poste de directeur artistique de l’Orchestre philharmonique royal de Londres en raison de ces allégations.