/lifestyle/food
Navigation

Des bières réconfortantes

Coup d'oeil sur cet article

L’hiver très... hivernal que nous vivons accentue souvent nos besoins pour un brin de réconfort. Les brasseries québécoises s’adaptent bien à nos réalités climatiques et sortent souvent leurs offrandes les plus liquoreuses en cette période où le réconfort est toujours apprécié.

 

4 bières qui réchauffent le Québécois lors de journées polaires

Stout Impérial

Photo courtoisie

Bièrerie Shelton, à Montréal

Le nez : Chocolat, liqueur de café

En bouche : Ronde, chaleureuse, fruits confits, chocolat

Pourquoi c’est bon ? Envoûtante avec son corps arrondi, ses profondes notes de grains rôtis et ses angles fruités. Le café de rêve de l’amateur de bière.


Doppelbock

Photo courtoisie

Les Trois Mousquetaires

Le nez : Caramel, prune, pain grillé

En bouche : Ronde, sucrée, fruitée, riche

Pourquoi c’est bon ? La Doppelbock servait à nourrir les moines allemands durant le carême qui correspond justement à cette fin d’hiver où toutes les sources d’espoir sont les bienvenues. Nous en avons ici une riche en saveurs à souhait en plus d’être bien distribuée.


Triple du Nouveau Monde

Photo courtoisie

Lion Bleu, à Alma

Le nez : Fruits tropicaux, floral, résine

En bouche : Agrumes, épices, douce amertume

Pourquoi c’est bon ? Les fruits fusent de toutes parts dans cette blonde musclée, bien épicée et sertie d’une fine amertume. Ça réchauffe tout en faisant allusion aux tropiques. On aime.Double IPA Road Trip


Gainsbourg

Photo courtoisie

Gatineau

Le nez : Conifère, agrumes, orange

En bouche : Complexe saveur de houblon sur une base caramélisée

Pourquoi c’est bon ? Une amertume franche ponctue cette bière aromatique à souhait, fruitée et très maltée. On apprécie sa fraîcheur et son caractère assumé.

 

Le saviez-vous ?

Le taux d’alcool plus élevé d’une bière découle principalement d’une plus grande quantité de céréales intégrées au brassin. En effet, les céréales renferment les sucres qui donnent le potentiel de teneur en alcool d’une bière, après que la levure les ait transformés.


♦ David Lévesque Gendron et Martin Thibault sont les auteurs de Les paradis de la bière blanche (Druide, 2017) et Les saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires canadiens de Taste Canada et finaliste pour le prix Marcel-Couture. David est aussi copropriétaire de la Microbrasserie Vox Populi tandis que Martin chapeaute la gamme Les Coureurs des Boires produite chez Oshlag.