/24m/job-training
Navigation

Repartir du bon pied après une longue absence du travail

Drowning in people. Top view of fearful young woman in formalwear feeling trapped by the crowd while standing in elevator
gstockstudio - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Lindsay-Anne Prévost - 37e AVENUE

 

Pour faciliter la démarche d’un retour au travail, les experts recommandent de bien planifier et de préparer sa réintégration... et surtout, de ne pas la brusquer !

« Les gens ont toujours une grande appréhension par rapport au retour au travail, peu importe la raison pour laquelle ils se sont absentés, dit Carl Brouillette, ergothérapeute et président de Globalité, une entreprise spécialisée en solutions mieux-être et réadaptation au travail. Ils se demandent s’ils seront capables de travailler et angoissent à l’idée d’être jugés. »

En effet, même si les arrêts de travail commencent à être mieux accueillis que par le passé au sein de la société, ils peuvent encore être mal compris. « Certains ont tendance à croire que les personnes qui s’absentent pour un long moment sont en vacances, explique l’ergothérapeute. Ils se demandent pourquoi la personne est capable de faire des activités, mais pas de venir travailler. »

Renforcer le sentiment positif

Bien que le fait de pratiquer des activités pendant son arrêt puisse être mal perçu par les collègues et l’employeur, il faut s’y adonner autant que possible. « Le sentiment d’efficacité personnelle que la personne ressent face à elle-même est l’un des grands éléments de succès du retour au travail », fait valoir Carl Brouillette.

Ainsi, le spécialiste suggère de rédiger une liste des éléments qui permettront à l’individu de connaître du succès et de surmonter ses difficultés lors de sa réintégration. « Il faut que ce soit des choses qui lui permettent de connaître une réussite, mais d’avoir encore de l’énergie lorsqu’il rentre à la maison », précise le président de Globalité.

Enfin, que ce soit par l’entremise d’un soutien médical, professionnel ou amical, l’important est de maintenir un sentiment de bien-être. Bien que ce ne soit pas toujours facile à faire, on doit discuter de sa démarche de réintégration avec son patron. Rappelons que le manque de passion, le stress et les mauvaises appréhensions peuvent vite ramener la personne à la case départ.