/news/politics
Navigation

Un filtre « anti conflits d’intérêts » entre Trudeau et l’Aga Khan

Un filtre « anti conflits d’intérêts » entre Trudeau et l’Aga Khan
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le premier ministre Justin Trudeau a officiellement mis en place un filtre anti-conflits d’intérêts entre lui et l’Aga Khan, dans la foulée de la controverse créée par son voyage sur l’île privée du riche philanthrope aux Bahamas.

M. Trudeau doit donc « s’abstenir concernant toute question, discussion ou décision, autre que [sa] participation à des activités ou rencontres de nature protocolaire, visant spécifiquement les intérêts [de] l’Aga Khan et de ses institutions », peut-on lire dans une déclaration du premier ministre dorénavant en ligne sur le site du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique du Canada.

Dans son rapport déposé à la fin décembre, la commissaire à l’éthique concluait que le premier ministre avait contrevenu à quatre articles de la Loi sur les conflits d’intérêts lorsqu’il a séjourné sur l'île privée du chef spirituel pendant les Fêtes, du 26 décembre 2016 au 4 janvier 2017.

Le commissaire avait indiqué que ce « cadeau » du chef spirituel peut « raisonnablement donner à penser » qu’il a été offert pour « influencer » Justin Trudeau « dans l’exercice de sa charge de premier ministre.

M. Trudeau avait alors dû s’excuser.

« J’ai toujours considéré l’Aga Khan comme un ami proche de la famille, avait insisté le premier ministre en décembre. C’est pourquoi je n’ai pas fait approuver ce voyage en famille. Mais vu le rapport de la commissaire, je prendrai toutes les précautions à l’avenir. »

Qu’est-ce que c’est ?

Le Commissariat explique qu'un filtre anti-conflits d’intérêts est une « mesure préventive formelle pour éviter de traiter des dossiers qui représentent un risque réel ou potentiel de conflit d’intérêts. Dès qu’un filtre anti-conflits d’intérêts est instauré, les questions qui pourraient mettre le titulaire de charge publique en situation de conflit d’intérêts ne sont tout simplement pas portées à son attention; ainsi, la question de la récusation ne se pose pas ».

Le filtre sera administré par le chef de cabinet de M. Trudeau et le greffier du Conseil privé et secrétaire du cabinet.