/opinion/blogs/columnists
Navigation

Qui est nono, Monsieur Trudeau ?

Qui est nono, Monsieur Trudeau ?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Alors comme ça Justin Trudeau traite de nonos des citoyens canadiens qui n’ont, jusqu’à preuve du contraire, commis aucun crime.

Son choix de vocabulaire n’est pas digne de sa fonction. Et puis utiliser un ton populiste pour dénoncer des populistes, faut le faire !

Cela étant dit, je ne défends pas la Meute ni son logo ni son idéologie. Je défends le droit des citoyens de penser différemment du chef de la meute sans se faire traiter d’imbécile.

À ce compte-là, si on se met à faire la liste des errements de notre PM, on pourrait se poser les questions suivantes.

N’est-ce pas un peu « nono » de porter des chaussettes avec des canards en plastique quand on joue dans la cour des grands, comme au sommet économique de Davos ?

N’est-ce pas un peu « nono » de tweeter votre indignation devant une histoire rocambolesque de jeune fille qui se serait fait déchirer son hijab à coups de ciseaux AVANT que la police ait fait enquête pour prouver la véracité de l’histoire ?

N’est-ce pas un peu « nono » de ne pas présenter vos excuses aux Canadiens une fois qu’il a été prouvé que l’histoire du hidjab avait été inventée de toutes pièces ?

N’est-ce pas un peu « nono » de donner un congé de taxes à Netflix et de nous faire croire ensuite que c’est parce que vous ne voulez pas augmenter le fardeau fiscal de la classe moyenne ?

N’est-ce pas un peu « nono » Monsieur le premier ministre d’aller passer vos vacances sur l’île privée de l’Aga Khan en prétextant que c’est votre ami... alors que la Commissaire à l’éthique a prouvé que vous n’aviez pas de rapport avec lui depuis des lustres ?

N’est-ce pas un tantinet « nono » d’avoir cru que les Canadiens fermeraient les yeux après que la même Commissaire vous ait sévèrement blâmé ?

N’est-ce pas un peu « nono » de précipiter la légalisation du cannabis pour le 1er juillet alors que tout le monde vous dit que c’est trop vite ? N’est-ce pas un peu « nono » de penser que nous n’y voyons que du feu ?

N’est-ce pas un peu « nono » de ne jamais répondre aux questions de l’opposition qui vous questionne sur les placements de Bill Morneau ?