/finance
Navigation

Un encan pour un domaine de rêve à Tremblant

Il s’agit de la première vente aux enchères au Québec par la société new-yorkaise Concierge Auctions

La luxueuse demeure qui surplombe le prestigieux lac Desmarais à Mont-Tremblant et qui est surnommée la « rugged house » était en vente pour 4,85 millions $.
Photo courtoisie Concierge Auctions La luxueuse demeure qui surplombe le prestigieux lac Desmarais à Mont-Tremblant et qui est surnommée la « rugged house » était en vente pour 4,85 millions $.

Coup d'oeil sur cet article

Un domaine de millionnaire situé à Mont-Tremblant sera vendu au plus offrant le 22 février prochain par l’entreprise new-yorkaise Concierge Auctions et Engel & Völkers Tremblant.

Bâtie en 2009 par des Britanniques habitant près de Londres, la demeure était en vente depuis plusieurs années et représentée par le courtier Engel & Völkers Tremblant depuis 18 mois.

Selon des informations obtenues par Le Journal, les propriétaires doivent environ 21 000 $ en taxes scolaires, 60 000 $ en taxes municipales, et détiennent une hypothèque de 375 000 livres sterling auprès de sociétés enregistrées au Royaume-Uni et au Luxembourg, soit environ 650 000 $ canadiens.

La demeure de 560 mètres carrés est notamment équipée d’une luxueuse cuisine, de sept chambres à coucher, d’une piscine intérieure et de plusieurs foyers.
Photo courtoisie Concierge Auctions
La demeure de 560 mètres carrés est notamment équipée d’une luxueuse cuisine, de sept chambres à coucher, d’une piscine intérieure et de plusieurs foyers.

Pour attirer des acheteurs potentiels à l’échelle internationale, les propriétaires Kirk Stuart Pickering et Caroline Susan Pickering ont fait appel à Concierge Auctions. Il s’agit d’une première au Québec pour l’entreprise de New York spécialisée dans la vente de propriétés de grand luxe.

« Ils créent vraiment de l’engouement pour la vente, explique Steven Lafave, directeur immobilier senior pour Engel & Völkers Tremblant. C’est vraiment une première dans notre secteur avec un produit d’un tel luxe, confirme-t-il. Il y a parfois des encans à Montréal, mais pas dans notre région avec une entreprise d’encan de cette ampleur-là. »

Comment ça fonctionne

« Nous avons déjà fait plusieurs ventes de cette façon dans l’ouest du Canada, explique Bob Buttaro, le directeur des ventes responsable de la « rugged house » pour Concierge Auctions. Mais c’est une première au Québec. Je pense que c’est une tendance qui va devenir de plus en plus grande parce que nous réussissons à attirer l’attention sur les propriétés qui nous sont confiées. »

Les acheteurs potentiels intéressés doivent s’enregistrer avant le 22 février et démontrer qu’ils ont les fonds nécessaires pour participer à l’encan. Ils doivent aussi faire une première offre avant le jour J.

Les propriétaires ont jusqu’au jour de l’encan pour jauger les offres et décider s’ils vont toujours de l’avant avec cette méthode de vente. Mais une fois l’encan enclenché, ils ne peuvent plus reculer. La résidence pourrait donc se vendre moins cher que le prix de 4,85 millions $ qui était fixé auparavant. « Mais il y a déjà beaucoup d’intérêt de la part d’acheteurs potentiels », dit Steven Lafave.