/finance
Navigation

Le Fonds de solidarité FTQ forcé de verser 2 M$ au fisc

Coup d'oeil sur cet article

Le Fonds de solidarité FTQ se voit forcé de verser près de 2,1 millions $ à l’Agence du revenu du Canada (ARC) après avoir tenté — en vain — de faire passer pour un don une transaction évaluée à 9,2 millions $.

La Cour canadienne de l’impôt a rejeté au cours des dernières semaines un appel du Fonds de solidarité FTQ, l’un des plus importants investisseurs institutionnels du Québec, dans une cause qui l’opposait à l’ARC.

Le Fonds estimait que deux transactions de 7,2 M$ et de 2,1 M$, survenues en 2008 et en 2010, devaient être considérées comme des dons d’entreprise, et auraient donc dû lui donner droit à des déductions pour dons de bienfaisance.

Une relance ratée

Les transactions visées concernent les installations de l’ancienne usine de papier de la Gaspésia située à Chandler, fermée en 1999.

Divers projets de relance dans lesquels le Fonds FTQ était impliqué se sont soldés par des échecs.

Le Fonds a finalement décidé de se retirer de cet exercice, et a choisi de confier à la Ville de Chandler l’enveloppe budgétaire qu’elle devait y accorder.

Ce qui devait à l’origine être un prêt du Fonds FTQ pour la société chargée de la relance s’est donc transformé en don à la Ville de Chandler.

Celle-ci a ensuite remis des reçus de don de bienfaisance au Fonds FTQ.

C’était une erreur, selon l’ARC et la Cour de l’impôt.

« Malheureusement, l’Agence n’a pas la même interprétation que nous », a commenté le porte-parole du Fonds FTQ, Patrick McQuilken. « Nous maintenons que selon notre interprétation, ce qu’on a versé à Chandler était un don. »

Le Fonds FTQ est « en train d’analyser le jugement », avant de « prendre une décision pour la suite des choses en tenant compte des [intérêts supérieurs] de nos actionnaires », a précisé M. McQuilken.

La somme de 2,1 millions $ a été payée depuis longtemps à l’Agence du revenu, en attendant la conclusion des procédures judiciaires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.