/lifestyle/food
Navigation

Épousailles bières et volaille

Coup d'oeil sur cet article

Vous ne savez que faire de votre reste de poulet ? La volaille n’est généralement pas la protéine la plus savoureuse. La sauce, les assaisonnements et les accompagnements risquent davantage de dicter l’accord qui enjolivera votre souper. N’hésitez pas à consulter les conseillers de votre détaillant spécialisé favori pour les mettre au défi.

4 bières qui relèvent à merveille le goût du poulet


Avec un curry de poulet

Yakima

Photo courtoisie

Le Castor, à Rigaud

Le nez : Pamplemousse, fleurs, fruits

En bouche : Fraîche, tranchante, vigoureuse amertume équilibrée

Pourquoi c’est bon avec ce plat : Les saveurs d’agrumes complémentent bien le plat alors que l’amertume parvient à lui tenir tête. Pour un ensemble intensément savoureux.


Avec du poulet à la king ou vol-au-vent

Trois-Portages

Photo courtoisie

Brasseurs du Temps, à Gatineau

Le nez : Pain, poire, miel

En bouche : Ronde, sucrée, digestive et fruitée

Pourquoi c’est bon avec ce plat : Un corps bien rond pour résister aux gras de la sauce, de même que des bulles abondantes pour trancher et alléger le tout.


Avec un poulet rôti bien juteux et peu assaisonné

La Belle Saison

Photo courtoisie

À l’abri de la Tempête, L’Étang-du-Nord (Îles-de-la-Madeleine)

Le nez : Grains rustiques, herbes, citron

En bouche : Herbeuse, pétillante, amère et ensoleillée

Pourquoi c’est bon avec ce plat : La bière bien assaisonnée vient apporter cet amour, ce réconfort au poulet un brin nature.


Avec une escalope de poulet panée au miel

Maibock

Photo courtoisie

Les Trois Mousquetaires, à Brossard

Le nez : Miel, pain grillé, herbes

En bouche : Ronde, miellée, réconfortante

Pourquoi c’est bon avec ce plat : Les céréales rappelant bien le pain de la bière font écho à la panure alors que le miel brille tant dans le plat que dans la bière, générant plusieurs résonances.

Le saviez-vous ?

S’il vous prenait l’envie d’agencer des ailes de poulet 911 avec un breuvage de dégustation, il sera probablement préférable de ne pas opter pour vos meilleurs crus. En effet, d’une part, la capsaïcine, soit le composé piquant du piment, masquera grandement les subtilités de votre boisson. D’autre part, l’impression piquante est accentuée par la gazéification, si bien qu’une bière pétillante ne calmera nullement le jeu !


David Lévesque Gendron et Martin Thibault sont les auteurs de Les saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires canadiens de Taste Canada et finaliste pour le prix Marcel-Couture. David est aussi copropriétaire de la Microbrasserie Vox Populi tandis que Martin pilote la gamme de bières Coureurs des Boires, produite chez Oshlag.