/auto/electrics
Navigation

Le Maine veut pénaliser les conducteurs de voitures électriques

Voitures électriques
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Alors que Québec se fend en quatre pour convaincre les automobilistes de se tourner vers des modèles électriques, l’État du Maine fait tout le contraire.

Un projet de loi déposé récemment vise à imposer une nouvelle taxe aux conducteurs de voitures hybrides et électriques. Le raisonnement derrière ce projet: comme ces véhicules consomment moins d’essence, leurs propriétaires paient moins de taxes à la pompe et contribuent donc moins qu’ils ne le devraient à l’entretien des routes qu’ils utilisent.

 

À lire aussi: Voitures électriques: un instant, dit Mazda

À lire aussi: Toutes les voitures électriques en vente au Québec

 

Selon ce qui a été proposé, une taxe de 250 $ par année serait imposée aux propriétaires de voitures électriques. Ceux qui ont plutôt un véhicule hybride devraient payer 150 $ annuellement.

Si le projet de loi se concrétisait, le Maine emboîterait le pas à plusieurs autres États américains qui ont déjà légiféré en ce sens. 

Pendant ce temps, au Québec

Chez nous, la position du gouvernement, concernant les véhicules écoénergétiques, est nettement différente.

Depuis quelques années déjà, une subvention pouvant aller jusqu’à 8000 $ est accordée aux acheteurs de véhicules électriques ou hybrides rechargeables.

De plus, les propriétaires de tels véhicules reçoivent une plaque d’immatriculation au lettrage vert qui leur donne certains avantages:

- Accès aux voies réservées
- Accès gratuit aux ponts à péage des autoroutes 25 et 30
- Accès gratuit aux traversiers gérés par Québec
- Stationnement gratuit dans certaines villes

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.