/finance/business
Navigation

McDo, grand absent des Jeux

La multinationale a mis fin abruptement à son association avec le Comité international olympique

Même si McDonald’s a mis fin à son entente avec le CIO, le géant américain de la restauration rapide reste associé aux Jeux à l’échelle locale. Sur la photo, des passants sont photographiés près d’un restaurant McDonald’s dans la zone olympique de Gangneung.
Photo AFP Même si McDonald’s a mis fin à son entente avec le CIO, le géant américain de la restauration rapide reste associé aux Jeux à l’échelle locale. Sur la photo, des passants sont photographiés près d’un restaurant McDonald’s dans la zone olympique de Gangneung.

Coup d'oeil sur cet article

Un peu à l’image du Super Bowl, les Jeux olympiques sont devenus une grande foire commerciale. Les annonceurs profitent du fait que les yeux de la planète entière sont tournés vers les Jeux afin de se démarquer et de bénéficier d’une énorme visibilité. Sauf que cette fois, un partenaire majeur n’est pas de la partie.

Depuis belle lurette, les Coca-Cola et McDonald’s figurent parmi les entreprises de renom que l’on associe aux Jeux olympiques. Ces partenariats avec le Comité international olympique (CIO) sont d’ailleurs critiqués lors de chaque Jeux olympiques puisqu’on devine que les produits Coca-Cola et McDonald’s ne font pas partie des saines habitudes alimentaires d’un athlète olympique.

Si vous avez suivi les Jeux depuis leur coup d’envoi, il y a une semaine, vous aurez cependant noté l’absence de publicités de McDonald’s.

Loin d’avoir cédé à la pression populaire, McDonald’s a décidé de mettre fin abruptement à son association avec le CIO afin d’investir ailleurs le demi-milliard de dollars qui sera économisé à la suite du retrait de l’entente olympique, selon les estimations.

Partenaire de longue date

Impliqué d’une quelconque façon auprès du mouvement olympique depuis 1976, c’est en 1998, en vue des Jeux d’hiver de Nagano, que McDonald’s est devenu un partenaire mondial du CIO. D’une durée de huit ans, l’entente la plus récente conclue entre McDonald’s et le CIO devait arriver à échéance en 2020. La chaîne de restauration rapide a décidé cette année de se retirer plus tôt.

« Dans le cadre de notre plan de croissance à l’échelle mondiale, nous reconsidérons actuellement tous les aspects de nos opérations et avons pris la décision, en coopération avec le CIO, de nous concentrer sur différentes priorités », a simplement précisé la directrice générale du marketing international chez McDonald’s, Silvia Lagnado, dans une déclaration émise conjointement par McDonald’s et le CIO afin d’annoncer la fin du partenariat.

L’entreprise restera néanmoins associée aux Jeux à l’échelle locale. Ainsi, les gens qui se trouvent en Corée du Sud présentement observeront une forte présence de McDonald’s.

Autres annonceurs

Pour sa part, le CIO n’est pas en reste puisqu’il compte sur la participation de plusieurs autres partenaires avec qui il dispose d’ententes à long terme. Parmi ceux-ci, notons le constructeur automobile Toyota et le géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

Le départ de McDonald’s et l’arrivée d’Alibaba illustrent bien les changements en ce qui concerne les habitudes de consommation des gens. Par exemple, Kodak a disparu de la liste des partenaires au fil des ans et il ne serait pas surprenant de voir des géants du web comme Google et Amazon tenter de profiter de la visibilité que peuvent offrir les Jeux olympiques.

Au total, le CIO affirme que 40 % de ses revenus proviennent de telles ententes. Quant aux coûts liés à ces commandites, le CIO se montre discret, mais les observateurs estiment que les entreprises doivent débourser entre 100 millions et un milliard pour chaque période de quatre ans, ce qui comprend de la visibilité lors d’une édition des Jeux d’hiver et une édition des Jeux d’été.Les commanditaires

Les commanditaires majeurs du CIO
Commanditaire Entente en vigueur jusqu’en
Coca-Cola 2020
visa 2020
GE 2020
Samsung 2020
Atos 2020
Dow 2020
Procter & Gamble 2020
Toyota 2024
Bridgestone 2024
Panasonic 2024
Intel 2024
Alibaba 2028
Omega 2032

 

Le chiffre de la semaine : 3

Même si McDonald’s a mis fin à son entente avec le CIO, le géant américain de la restauration rapide reste associé aux Jeux à l’échelle locale. Sur la photo, des passants sont photographiés près d’un restaurant McDonald’s dans la zone olympique de Gangneung.
Photo AFP

Les attentes sont très élevées en vue des prochains Jeux olympiques d’été qui auront lieu à Tokyo, au Japon, en 2020. L’engouement semble y être chez les commanditaires puisque le comité organisateur des Jeux de Tokyo a déjà franchi le cap des 3 milliards de dollars amassés en commandites. À titre de comparaison, les Jeux de Londres en 2012 ont généré des revenus de commandites de 1,1 milliard.